geez

Pages: 5 (1212 mots) Publié le: 3 janvier 2015
L’Etranger
Titre du livre : L’Etranger
Extrait : « Même sur un banc d’accusé… écrasantes contre un coupable »
Biographie : Camus est né dans un quartier d’Alger dans une famille modeste, le père est employé et la mère illettrée. Orphelin de père à un an, il est élevé dans un quartier populaire d’Alger dans la misère. Journaliste, essayiste, philosophe, romancier.
Deux de ses romans ont pourcadre l’Algérie : L’Etranger et La Peste
Dans une première partie, nous verrons que Meursault est étranger à son procès puis ensuite nous analyserons le réquisitoire caricatural de Meursault.
I – Meursault étranger à son procès

A – Un regard neuf et naïf

Cet extrait s’inscrit dans la tradition satirique  qui met en scène un personnage portant un regard extérieur et naïf sur les évènementsqui l’entourent (Candide de Voltaire, Lettres Persanes de Montesquieu).
En effet, Meursault observe et écoute en spectateur attentif : « entendre » et « moi, j’écoutais et j’entendais ».  Il n’apparaît que comme un spectateur extérieur, un témoin des évènements.
Honnête et méticuleux, il  a le souci de retranscrire fidèlement le  déroulement du procès.
Il peine toutefois à saisir tous lesdétails de ce procès mais fournit des efforts d’attention et d’analyse. On relève ainsi plusieurs adverbes d’approximation (« peut-être », « en quelque sorte », « en quelque sorte ») et le verbe modalisateur inséré en incise : « si j’ai bien compris ».
Ce regard naïf lui permet de percer l’absurdité de ce procès dans lequel le procureur et son avocat plaident la même cause.
On note ainsile parallélisme entre le procureur général et l’avocat aux lignes 4 à 6 :
« L’avocat levait les bras et plaidait coupable, mais avec excuses. Le Procureur tendait ses mains et dénonçait la culpabilité, mais sans excuses. » 
La position physique des deux avocats est identique (« levait les bras » et « tendait ses mains ») et leur discours est identique (« plaidait coupable » et « dénonçait la culpabilité ».)La répétition de l’idée de culpabilité dans ces deux phrases souligne l’enfermement de Meursault dans un système judiciaire qui ne le comprend pas.



B – Meursault exclu de son procès

De façon paradoxale, alors qu’en tant qu’accusé Meursault pouvait s’attendre à être au centre du processus judiciaire, il en est  irrémédiablement exclu.
Lorsqu’il veut prendre la parole,son avocat lui ordonne de se taire (« Taisez-vous, cela vaut mieux pour votre affaire ». Le ton de l’avocat est péremptoire comme en témoigne l’emploi de l’impératif).
Sa personne est niée par la justice. Il note que son procès se déroule « en dehors de moi », « sans mon intervention », « sans qu’on prenne mon avis ».
Aux lignes 9 à 11, Meursault n’est plus sujet des verbes, ce qui renforce le sentiment d’exclusion :« On avait l’air de traiter cette affaire sans moi. Tout se déroulait sans mon intervention. Mon sort se réglait sans qu’on prenne mon avis. »
Meursault est dépossédé de son procès.
Le point de vue interne accentue l’isolement de Meursault. Le procès est en effet perçu uniquement du point de vue de l’accusé comme en témoigne les verbes de perception : « me gênait », « j’ai mis du temps à lecomprendre », « j’ai trouvé que », « moi j’écoutais et j’entendais », « je ne comprenais pas bien » (l.45). Le point de vue interne amplifie le décalage entre ce qui est dit de Meursault et ce qu’il ressent.

C – Le manque d’intérêt pour son propre procès
Meursault est d’autant plus étranger à son procès qu’il ne s’y intéresse pas réellement.
Le procès est perçu comme un spectacle qui a pourfonction d’ « occuper les gens ».
Bien qu’il fasse des efforts (« il est toujours intéressant d’entendre parler de soi », « moi j’écoutais et j’entendais »), il ne se reconnaît pas dans le portrait qui est fait de lui par le Procureur et ne parvient donc pas à s’intéresser à son procès.
On relève ainsi à la ligne 16 : « la plaidoirie du procureur m’a très vite lassé »; « ce sont seulement...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !