GENETTE - analyse citation (hypokhâgne).

1024 mots 5 pages
Gérard GENETTE écrit dans "L'utopie littéraire" (Figures I, éd. du Seuil, 1996, p.132) : Le sens des livres est devant eux et non derrière, il est en nous : un livre n'est pas un sens tout fait, une révélation que nous avons à subit, c'est une réserve de formes qui attendent leur sens, c'est l'imminence d'une révélation qui ne se produit pas et que chacun doit produire pour lui-même."

Définition du cadre
INFORMATIONS SUR L’AUTEUR :
Né en 1930, Gérard Genette est un théoricien de la littérature, ainsi qu’un critique littéraire. Il fonde sa démarche personnelle au sein de la poétique et à partir du structuralisme. En 1970, il fonde la revue Poétique (revue de théorie et d’analyse littéraire) avec Tzvetan Todorov. Il jouera un rôle fondamental dans l’avancée des études formelles de la littérature. Il poursuit l’étude théorique amorcée par Roland Barthes. Il étudie le sens du discours et les aspects du langage. Il travaille également sur la « narratologie », évoquant les structures littéraires variables d’un auteur à l’autre, ainsi que la question des points de vue, du rythme du récit, des genres, etc.

COURANT STRUCTURALISTE :
Courant de pensée des années 1960 qui tire son origine du Cours de linguistique générale de Ferdinand de SAUSSURE (1916). Il envisage « d’étudier la langue comme un système dans lequel chacun des éléments n’est définissable que par les relations d’équivalence ou d’opposition qu’il entretient avec les autres. »
Principes généraux d’étude : - la totalité par rapport à l’individu - la synchronicité des faits plutôt que leur évolution - les relations qui unissent les faits plutôt qu’eux-mêmes
Fondé sur l’idée des structures qui reviennent dans plusieurs œuvres/chez plusieurs auteurs dans le récit. ex : anthropologie sociale pratiquée par Lévi-Strauss

> bousculement des inerties de la pensée critique avec des exigences inédites de systématicité et d’élucidation notorielle.

CONTEXTE LITTÉRAIRE : La question de la place du

en relation

  • la lecture
    1966 mots | 8 pages
  • La mer
    13655 mots | 55 pages
  • Fiche de lecture
    87567 mots | 351 pages
  • 28189_تاريخ الأدب الفرنسي
    87433 mots | 350 pages