genocide des juifs et des tsiganes

Pages: 7 (1706 mots) Publié le: 4 janvier 2015
LE GÉNOCIDE DES TSIGANES EUROPÉENS, 1939-1945

Commentaires
Marzahn, le premier camp d’internement pour les Tsiganes dans le Troisième Reich. Allemagne, date incertaine.
Marzahn, le premier camp d’internement pour les Tsiganes dans le Troisième Reich. Allemagne, date incertaine.
— Landesarchiv Berlin
PHOTOGRAPHIES
Photographies
TÉMOIGNAGES
Témoignages
OBJET
Objet
CARTES HISTORIQUESCartes historiques
FILMS D’ARCHIVES
Films d’archives
Les Tsiganes furent l’un des groupes persécutés pour des raisons raciales par le régime nazi et ses alliés dans toute l'Europe.

Les Nazis considéraient les Tsiganes comme "racialement inférieurs" et s’appuyaient sur les préjugés sociaux de nombreux Allemands non nazis à leur encontre. En de nombreux points, le sort des Tsiganess’apparentait à celui des Juifs. Sous le régime nazi, les Tsiganes subirent des internements arbitraires, furent soumis au travail forcé et assassinés en masse. Les autorités allemandes exterminèrent des dizaines de milliers de Tsiganes dans les territoires occupés par les Allemands en Union soviétique et en Serbie. Des milliers d’autres furent tués dans les camps de mise à mort d'Auschwitz-Birkenau, Chelmno,Belzec, Sobibor et Treblinka. Les SS et la police incarcérèrent également des Tsiganes dans les camps de concentration de Bergen-Belsen, de Sachsenhausen, de Buchenwald, de Dachau, de Mauthausen et de Ravensbrück. Aussi bien dans le Reich grand-allemand que dans le Gouvernement général (qui correspondait à la partie de Pologne occupée par les Allemands qui n’était pas directement rattachée au Reichallemand), les autorités civiles allemandes administrèrent plusieurs camps de travail forcé dans lesquels ils incarcérèrent des Tsiganes.

Le 21 septembre 1939, Reinhard Heydrich, chef de l'Office central de Sécurité du Reich, rencontra les responsables de la Police de Sûreté (Sipo) et du Service de la sûreté (SD) à Berlin. La victoire allemande dans l’invasion de la Pologne étant acquise, ilentendait expulser 30 000 Tsiganes allemands et autrichiens du grand Reich vers le Gouvernement général. Ce plan fut mis en échec par le gouverneur général Hans Frank, le plus haut responsable de l’occupation civile du Gouvernement général, qui refusa au printemps 1940 d’accepter un grand nombre de Tsiganes et de Juifs.

Il y eut néanmoins des déportations de Tsiganes du Reich vers la Pologneoccupée en 1940 et 1941. En mai 1940, les SS et la police déportèrent dans le district de Lublin du Gouvernement général environ 2500 Tsiganes et Sinti qui résidaient principalement à Hambourg et à Brême. Les SS et la police les incarcérèrent dans des camps de travail forcé et beaucoup succombèrent à leurs conditions de vie et de travail. Le sort des survivants est inconnu, il est probable que les SSles assassinèrent dans les chambres à gaz de Belzec, Sobibor ou Treblinka. A l’automne 1941, les autorités de la police allemande déportèrent 5007 Sinti et Lalleri d’Autriche vers le ghetto juif de Lodz, dont ils occupaient une section séparée.

Près de la moitié des Tsiganes mourut dans les premiers mois suivant leur arrivée, par manque de nourriture, de chauffage, d’abri et de médicaments. Aucours des premiers mois de 1942, les SS et la police déportèrent ceux qui survécurent à ces conditions vers le camp d’extermination de Chelmno. Là, de même que des dizaines de milliers de résidents juifs du ghetto de Lodz, les Tsiganes furent tués au monoxyde de carbone dans des camions à gaz. Prévoyant de les déporter hors du grand Reich, les autorités allemandes enfermèrent tous les Tsiganesdans des camps spécifiques (Zigeunerlager). Avec la suspension des déportations en 1940, ces camps devinrent des lieux de détention à long terme pour les Tsiganes. Les camps de Marzahn à Berlin et ceux de Lackenbach et de Salzbourg en Autriche furent parmi les plus terribles. Des centaines des Tsiganes y périrent à cause des conditions de vie. Les voisins allemands du camp se plaignirent à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • composirion sur le genocide des juifs et des tsiganes
  • composition sur le génocide juifs et tsiganes
  • génocide des juifs et tsiganes
  • Génocide tsiganes
  • La seconde guerre mondiale guerre d'anéantissement et génocide des juifs et des tsiganes
  • Le génocide des juifs
  • Le génocide des Juifs
  • genocide juifs

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !