Geopolitique de l'émotion

Pages: 7 (1630 mots) Publié le: 14 février 2012
Auteur : Dominique Moïsi
Titre de l’ouvrage : La Géopolitique de l’émotion
Lieu de publication : France
Editeur : Flammarion
-------------------------------------------------
Date de parution : 28 Septembre 2011

1) Genre de l’ouvrage
Le genre de cet ouvrage est un essai historique, car l’auteur œuvre sur la réflexion débattant sur les relations culturelles selon son propre point devue. Le sujet est un essai faisant place à des émotions dans les relations entre les cultures. Il se base sur ses anecdotes passées dans divers pays dont il parle tout au long de son ouvrage.

2) Thème de l’ouvrage
Le sujet général de ce livre est la relation entre les cultures. L’ouvrage traite surtout des émotions nées chez différents pays passant de l’humiliation à la peur et de la peur àl’espoir. Une quête identitaire est aussi à l’origine de cet ouvrage, montrant la difficulté des pays à avancer ou évoluer.

3) Thèse de l’auteur
L’auteur soulève comme hypothèse le changement radical de statut des pays concernés. Une quête identitaire est alors entamée par ces derniers. Il veut montrer que par rapport aux passés, des sentiments se sont créés dans tous les pays du monde,qui alimentent aujourd’hui leur présent et en quelques sortes explique les actes de ces derniers de nos jours. Mais il veut aussi faire comprendre que les situations peuvent changer de par les actes des citoyens du monde.

4) La structure du texte
I. Le choc des émotions
Dans ce chapitre, trois émotions sont traitées : l’humiliation, la peur et l’espoir. Une raison a guidé son choix,« elles sont toutes intimement liées à la notion de confiance. ». Au Maroc, les jeunes de la classe moyenne/supérieur représentent l’élite marocaine mais pensent que la « mondialisation n’est pas pour eux ». Ils voient la mondialisation comme un défi perdu d’avance et une l’humiliation. Les pauvres de Mumbai quant à eux, voient en cette ville une tout autre facette. Cette ville représente l’espoir, delaisser une chance à leurs enfants d’avoir un avenir meilleur. Enfin, à Londres on retrouve la ville la plus cosmopolite d’Europe, si ce n’est du monde frappée par la peur du fait des attentats terroristes que cette ville a connu.

II. Mondialisation et quête
La mondialisation peut être vue comme la combinaison de deux phénomènes distincts. L’américanisation culturelle et la fin du monopoleoccidental. Les Etats-Unis ont endossé par défaut le rôle de l’unique superpuissance mondiale après l’effondrement de l’union soviétique. « L’intégration croissante des économies et des cultures s’est donc faite aux conditions américaines. » Puis, il y a le modèle occidental en déclin du fait de la crise financière mondiale et l’essor économique de l’Asie qui porte le germe de la fin du monopolelongtemps exercé par le modèle occidental.
Le déterminisme géographique ne parvient pas à traduire les réalités complexes du comportement humain. Il faut alors intégrer les émotions à l’analyse du monde pour ne pas ignorer un aspect fondamental de la vie politique. De plus, maintenant l’Amérique n’a plus énormément d’influence sur la Chine et l’Inde.
Les cartes économiques et politiques ne sontpas les portraits objectifs de réalités naturelles, mais des constructions subjectives, qui sont instrumentalisées par les gouvernements.

III. La culture de l’espoir
Ce sentiment est surtout développé sur le continent asiatique notamment la Chine et l’Inde. Le Japon ici fait figure d’exception de par son développement mitigé. Le continent asiatique montre que la modernité ne rime pasforcément avec occident. La Chine veut redevenir un grand empire, ce qui fait d’elle alors le pays le plus optimiste au monde. De plus, depuis les problèmes économiques et l’appel à l’aide à la Chine, n’a fait que renforcé le retour de la Chine parmi les « meilleurs » et montre l’affaiblissement des pays Occidentaux (EU, UE). L’Inde en revanche arrive. Elle souhaite devenir un grand empire. Pour se...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Geopolitique de l'émotion
  • La géopolitique de l'émotion
  • La géopolitique de l'émotion (note de lecture)
  • Fiche de lecture la géopolitique de l'émotion
  • Fiche de lecture "la géopolitique de l'émotion" d.moïsi
  • La géopolitique de l'émotion, D. Moïsi/Chapitre 4 "La culture d'humiliaition"
  • L'emotion
  • Geopolitique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !