George bataille : excès et erotisme

5785 mots 24 pages
SOMMAIRE

INTRODUCTION………………………………………………………………..p.2

I) L’excès………………………………………………………………………..p.4

A)Penser : « ce qui excède la possibilité de penser »…………………p.4

B)La mise à nu……………………………………………………………………..p.5

C)Erotisme et transgression……………………………………………………p.7

II) L’érotisme……………………………………………………………….p.8

A)Erotisme et sacrifice : le sacré et la mort………………………………p.8

B)Une langue hybride……………………………………………………………p.11

C)Une jouissance polymorphe………………………………………………..p.11

CONCLUSION……………………………………………………………………p.15

Bibliographie……………………………………………………………………….p.17

INTRODUCTION

L’œuvre de Georges Bataille, rencontre depuis sa mort, des échos de plus en plus nombreux. D’une écriture qui se situe aux frontières mouvantes de la littérature et de la philosophie, Bataille affirme très tôt, la nécessité de prendre en compte, les aspects les moins respectueux, les plus repoussants de l’existence humaine. Il se passionnera d’ailleurs pour les écrits de Sade, qu’il interprète comme une tentative de repérage des limites de l’humanité, par le biais de la fiction. L’œuvre de Bataille est composée de réflexions théoriques, de fictions et de réflexions fragmentées. De nombreux domaines sont abordés tels que la philosophie, la religion, la politique, la littérature, la mystique et l’esthétique. Une production largement investie des nombreuses filiations dont elle témoigne (Hégel, Sade, Nietzsche....) mais également le fruit d’un dialogue avec ses contemporains (Blanchot, Breton, Sartre...). Aucun grand débat de son époque ne lui a échappé et même s’il n’a appartenu à aucun système de pensée et qu’il restât en marge des écoles il s’est largement entretenu avec chacun de leurs représentants. Il doit cette mise à l’écart des grands systèmes de pensée de son époque à sa volonté de ne rien laisser en dehors de la pensée et donc d’y faire rentrer ce qui l’interloque ou le révulse (ce qu’il appelle « l’hétérogène »). Il désire donc

en relation

  • L'ascétisme
    6207 mots | 25 pages
  • Erotisme
    18162 mots | 73 pages
  • La poésie entre 1890 et 1920 : entre tradition et avant-gardisme.
    2502 mots | 11 pages
  • Fiche français bac
    8613 mots | 35 pages
  • Shakespeare
    20503 mots | 83 pages
  • Regards sur la psyché
    15339 mots | 62 pages
  • Histoire des courants littéraires
    14833 mots | 60 pages
  • Littérature française XIX XX siècles
    22696 mots | 91 pages
  • Simone de beavoir
    19226 mots | 77 pages
  • Dissertation
    10497 mots | 42 pages