George sand

365 mots 2 pages
Le romane La grosse femme d’à côté est enceinte de Michel Tremblay décrit la société en 1942. Une ville, un cartier, une rue et ses habitant qui montrent la vie de français canadiens. C’est une société très fermée, très différente d’aujourd’hui. L’homme a beaucoup de droits, mais la femme est dans une situation différente. Une femme enceinte ne peut pas sortir de la maison, c’est un mal vu. Les gens s’intéressent de l’avis des autres. C’est le temps où l’influence de la religion est très forte et elle joue un rôle très important.
La maternité occupe une place importante dans le roman. L’auteur crée quelques personnages, quelques femmes enceintes. Les plus importantes sont la grosse femme, Marie- Louise Brassard et Rose Ouimet. Chaque une entre eux perçoit différemment sa grossesse.
La grosse femme aime les enfants. Elle est heureuse de sa grossesse malgré que tout le monde rie derrière elle. Dans cette société fermée, une femme enceinte à l’âge quarante ans est un mal vu. Même si elle a grossi beaucoup de cette grossesse, même si qu’elle doit rester immobile les derniers mois, la grosse femme supporte tous silencieux, vivant dans sa vie imaginaire en attendant la naissance de son enfant.
Marie- Louise Brassard est une très jeune fille qui «avait mis un rideau entre la vie et elle» depuis le début de sa grossesse. Une fille sans éducation à propos de la vie intime comme toutes les femmes de cette époque et soumise de la religion, elle a de peur de sa grossesse, même si de son enfant. Elle pense que le bébé va venir par son nombril. La grossesse est plus tôt une punition pour elle que un bonheur.
Aussi jeune que Marie- Louise Brassard, Rose Ouimet attend «son premier enfant sans joie, froide, distante, résignée». La grossesse pour elle est une pesanteur mais elle s’en est résignée. Sa vie d’une femme enceinte est différente que la vie de la grosse femme et Marie- Louise Brassard. Elle travaille. Elle ne resta pas à la maison. Elle se soumet des normes de la

en relation

  • George sand
    730 mots | 3 pages
  • George Sand
    1599 mots | 7 pages
  • George Sand
    442 mots | 2 pages
  • George sand
    641 mots | 3 pages
  • Georges sand
    408 mots | 2 pages
  • George sand
    357 mots | 2 pages
  • George sand
    633 mots | 3 pages
  • george sand
    3631 mots | 15 pages
  • George sand
    333 mots | 2 pages
  • Georges sand
    1703 mots | 7 pages