Georges perec

Pages: 8 (1966 mots) Publié le: 26 juin 2012
Georges Perec
Georges Perec, né le 7 mars 1936 à Paris et décédé le 3 mars 1982 à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), est un écrivain français, membre de l'Oulipo, dont les œuvres sont fondées sur l'utilisation de contraintes formelles, littéraires ou mathématiques.Son père, Icek Perec (1909-1940), et sa mère, Cyrla Szulewicz (1913-1943), tous deux juifs d'origine polonaise, se marient en 1934.Georges Perec naît le samedi 7 mars 1936 vers 21h dans une maternité du 19e arrondissement de Paris. Il passera sa petite enfance rue Vilin à Ménilmontant.Icek Perec succombe à ses blessures en juin 1940. En 1941 un train de la Croix-Rouge emmène Georges Perec vers Villard-de-Lans, où il passera le reste de la guerre avec une partie de sa famille paternelle. Sa mère disparaît en déportation en 1943. Ilretourne à Paris en 1945 où il est adopté par la sœur de son père, Esther Bienenfeld, et son mari.De 1946 à 1954, il fait ses études à l'école communale de la rue des Bauches (Paris XVI), non loin du fameux numéro 7, avant d'intégrer le lycée Claude-Bernard puis le collège d'Étampes. Il entame une psychothérapie avec Françoise Dolto en 1949. En 1954, après une hypokhâgne au Lycée Henri-IV, ilcommence des études d'histoire qu'il abandonne vite. En 1956, il commence une psychanalyse avec Michel de M'Uzan.De 1958 à 1959, il fait son service militaire à Pau, dans un régiment de parachutistes. En 1960, il se marie avec Paulette Pétras puis il part pour Sfax en Tunisie d'où il revient l'année suivante. Il devient en 1962 documentaliste en neurophysiologie au CNRS. En 1965, il remporte le PrixRenaudot pour Les choses puis, en 1967 il entre à l'Oulipo. Cela marque un point important dans son oeuvre littéraire puisque désormais ses textes suivront en général des contraintes de type oulipienne. De plus, Perec est toujours l'auteur emblématique de l'Oulipo, celui de ses membres dont les ouvrages ont eu le plus de succès.De 1971 à 1975 il fait une psychanalyse avec Jean-Bertrand Pontalis.En 1976 il publie des Mots croisés à un rythme hebdomadaire dans le journal Le Point. En 1978, il publie La Vie mode d'emploi et, suite au succès de cette œuvre, il quitte son emploi au CNRS pour se consacrer entièrement à l’écriture. Il passe les six dernières années de sa vie avec la cinéaste Catherine Binet dont il produit le film Les Jeux de la comtesse Dolingen de Gratz. Il meurt d'un cancerdes bronches le 3 mars 1982 à l'hôpital d'Ivry et repose désormais au columbarium du cimetière du Père-Lachaise à Paris. Il y aura de nombreuses publications posthumes de romans et regroupements de textes.Georges Perec s'est fait connaître dès la parution de son premier roman, Les Choses. Une histoire des années soixante, publié par Maurice Nadeau dans
sa collection des Lettres nouvelles, chezJulliard. Cet ouvrage, qui restituait l'air du temps à l'orée de la société de consommation, fut couronné par le Prix Renaudot et rencontra un vif succès. Ayant signé chez Denoël pour ses trois prochains livres, il surprit avec son opus suivant, Quel petit vélo à guidon chromé au fond de la cour ?. La critique, qui ne retrouvait pas l'auteur qu'elle connaissait - un fin observateur de lavie quotidienne - dans ce roman faussement drôlatique, au ton primesautier, au comique notamment basé sur la récurrence d'une incertitude onomastique, qui plus est doté d'un index savamment incomplet, fut déroutée : elle ne lui réserva pas le meilleur accueil.Le roman suivant, Un Homme qui dort, portrait d'une solitude urbaine autant inspiré par Kafka que par le Bartleby de Melville, acheva de classer sonauteur parmi les inclassables. Ce que confirma la parution de La Disparition, premier roman oulipien de Perec. Au-delà de l'extravagante prouesse lexicographique de ce roman lipogrammatique, les contorsions qu'y subit la langue sont à la mesure de sa thématique : l'absence, et la douleur qu'elle engendre.Comme d'autres auteurs français des années soixante, Georges Perec a également, en Allemagne,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Georges perec
  • Georges perec
  • Georges perec
  • Georges perec
  • Georges perec
  • Georges perec
  • georges perec
  • Dissertation : les choses de georges perec

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !