Geox les echos

Pages: 8 (1860 mots) Publié le: 6 juin 2012
Geox : un chausseur qui se distingue
En un peu plus d’une décennie, Geox a su devenir, grâce à son concept « la chaussure qui respire », une marque connue dans le monde entier et l’une des firmes les plus performantes d’Italie et les plus innovantes d’Europe. Après la chaussure de confort et les vêtements, l’aventure se poursuit avec son entrée, à partir de 2008, sur le marché de la chaussure desport, un domaine où il va devoir affronter les marques de sport traditionnelles bien installées : Nike, Adidas et Reebok.
Une stratégie loin des sentiers battus
Sacré en 2003 par Ernst & Young « meilleur entrepreneur italien dans le monde », Mario Moretti Polegato fit du succès de Geox un cas d’école. Cette réussite est cependant saisissante, compte tenu du fait que Geox était une jeuneentreprise, ayant éclos dans un secteur mature, très concurrentiel, dans un pays – l’Italie – qui, bien que réputé pour les chaussures, ne faisait pas preuve d’innovation et de croissance. Quel est le secret de cette performance ?
Généalogie
Fils de vignerons célèbres d’Italie, formé dans le secteur du vin et grand sportif (nageur, skieur, motard, etc.), Mario Moretti Polegato est devenu inventeuret entrepreneur en 1992 au cours d’un congrès viticole à Reno, au Nevada (États-Unis). Voulant se détendre entre les séances du congrès, il est parti en randonnée dans les Rocheuses. Comme ses pieds commençaient à transpirer et qu’il souhaitait les soulager, il prit son canif et perfora les semelles de ses chaussures. De retour en Italie, il se rendit compte que personne n’avait réussi à résoudrele problème d’évacuation de l’eau des chaussures et de la ventilation de l’air. Il y consacra alors son énergie et expérimenta une chaussure qui combine une semelle caoutchouc perforée pour faire sortir l’air et une membrane sophistiquée, étanche. Brevetant son invention dans cinq pays, il voulut la commercialiser et prit contact avec les fabricants majeurs de chaussures : Nike, Adidas,Timberland, etc. Tous déclinèrent la proposition.
Une création autonome
Ne baissant pas les bras, Moretti Polegato décida de mettre en application son invention et, en 1995, avec cinq personnes, il créa Geox. Il fabriqua d’abord des modèles pour enfant, avant de se lancer sur le marché adulte. Aujourd’hui, Geox propose des produits classiques, de confort et de mode, pour tous les âges et tous les genres: hommes, femmes et enfants. Le succès obtenu avec les chaussures l’a amené à développer son savoir-faire en ajoutant à ses collections, quoique de façon modeste, une ligne de vêtements. Capitalisant sur sa réussite, il poursuit sa croissance en allant sur le marché des chaussures de sport à partir du mois d’avril 2008.
Une stratégie d’océan bleu
Le dépassement net des concurrents par une firmeindique que celle-ci a réussi à repérer la voie de sa singularité, et c’est l’essence même de la stratégie. Cette singularité s’appuie non seulement sur les activités développées et sur la façon dont elles sont configurées, mais également sur leur interaction. L’identification de cette voie est cependant complexe et nécessite une vision, des intuitions et une prise de risque. C’est justement grâceà des choix complémentaires judicieux que Geox put définir une nouvelle position stratégique, l’amenant à une performance élevée.
Zoom sur : Geox
Chiffre d’affaires (en millions d’euros, 2007) : 770 ; chaussures : 715 810 ; vêtements : 51 774 ; autres : 2 578 ; augmentation entre 25 et 30 % par an.
Résultat net (en millions d’euros, 2007) : 123.
3 543 employés.
Marchés principaux (en millionsd’euros, chiffre d’affaires 2007) : Italie 294 472 ; Allemagne 95 426 ; péninsule ibérique 89 741 ; France 66 145 ; Benelux 43 482 ; Autriche 27 809 ; Suisse 19 695 ; États-Unis 24 103 ; reste du monde 109 289.
Production : deux usines en propre en Roumanie (Technic Development Romania) et en Slovaquie (Technic Development Slovakia) fabriquent 10 % de la production totale, le reste de la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Geox
  • GEOX
  • Geox
  • Les echos
  • Les Echos
  • Les Echos Dette SNCF
  • Rachat des médias par les groupes industriels : le pluralisme éditorial en danger ? le cas du journal les echos.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !