Gestion des créances douteuses: cas des crédits commerciaux (mémoire)

10237 mots 41 pages
BIBLIOGRAPHIE
Manuel de Procédure du SERVICE JURIDIQUE DU CONTENTIEUX ET DU RECOUVREMENT
Manuel de procédure du
SECRETARIAT ENGAGEMENT

INTRODUCTION
La loi numéro 90 du 05 novembre 1990 portant réglementation bancaire au sein de l’UEMOA définit en son article 3 : « Sont considérées comme banques les entreprises qui font profession habituelle de recevoir les fonds dont il peut être disposé par chèques ou virements et qu’elles emploient pour leur propre compte ou pour le compte d’autrui, en opération de crédit ou de placement. »
Il découle de cette définition que la banque collecte des fonds provenant aussi bien des particuliers que des entreprises légalement constituées (les sociétés, les établissements, les associations, les organisations…). Elle octroie ensuite des crédits à ses clients. L’apparition des banques a donc permis à l’homme d’éviter la thésaurisation qui est le fait d’amasser de l’argent pour le garder avec soi, elle a aussi permis de donner la chance à certains de financer leurs activités par le biais de prêt.
La banque est une institution financière et comme toute entreprise, elle a un objectif principal qui est de faire le maximum de profit en collectant les ressources des épargnants et en les transformant en produits bancaires.
Pour atteindre cet objectif, la banque est sans cesse à la recherche de la satisfaction de sa clientèle. Cette dernière ayant des besoins de plus en plus nombreux et diversifiées, les banques met à sa disposition des services multiples dont les concours financiers.
Malgré toutes les précautions prises par la banque pour sécuriser les concours qu’elle accorde à sa clientèle, elle se trouve la plupart du temps confrontée à des risques d’impayés et d’immobilisation. C’est dans le souci de proposer des approches de solution à ces différents problèmes que notre choix s’est porté sur le thème : « La gestion et le recouvrement des créances douteuses : cas des crédits commerciaux à la Banque Togolaise pour le Commerce

en relation

  • Analyse financiere
    6247 mots | 25 pages
  • Calcul Impay
    5500 mots | 22 pages
  • Comptabilité de l'entreprise
    10862 mots | 44 pages
  • la gestion des risques au sein de la bansque
    22590 mots | 91 pages
  • La gestion des risques de crédit
    25236 mots | 101 pages
  • Credit
    15821 mots | 64 pages
  • memoire final CORRIGES kadher 1
    8250 mots | 33 pages
  • Memoire finance banque bts cgo
    1684 mots | 7 pages
  • DU DIAGNOSTIC FINANCIER AU TABLEAU DE BORD FONCTIONNEL cas de la Caisse Locale MUCODEC la Gare
    18805 mots | 76 pages
  • Analyse de la rentabilit㉠du reseau d'agence et grouped' agences de la bmci
    21924 mots | 88 pages