ggcf

73893 mots 296 pages
UCL – Université Catholique de Louvain
Secteur des sciences de la santé
Facultés des Sciences de la Motricité
Éducation physique, kinésithérapie et réadaptation

Promouvoir les carrières sportives de haut niveau.
Logique étatique ou logique privée. Étude de cas.

Jérôme ROBYNS de SCHNEIDAUER

Mémoire présenté en vue de l’obtention du titre de Master en sciences de la motricité, orientation éducation physique

Promoteur : Professeur Thierry ZINTZ

Année académique 2009-2010

Promouvoir les carrières sportives de haut niveau. Logique étatique ou logique privée.

1

Promouvoir les carrières sportives de haut niveau. Logique étatique ou logique privée.

Remerciements

En préambule à ce mémoire, je souhaite adresser mes remerciements les plus sincères aux personnes qui m'ont apporté leur aide et qui ont contribué à l'élaboration fructueuse de ce mémoire. Je tiens tout d’abord à remercier Monsieur Thierry Zintz qui, en tant que promoteur, s’est toujours montré à l’écoute et très disponible tout au long de la réalisation de ce travail. Sans ses remarques pertinentes et ses conseils avisés, ce mémoire n’aurait jamais vu le jour.
J’adresse également mes plus sincères remerciements à Monsieur William Froidville, manager général de l’Académie 6th Sense et à Monsieur Thierry Maudet, directeur général de l’INSEP, pour leur grande disponibilité et leur attention soutenue.
Enfin, mes remerciements s’adressent à mes proches pour l’écoute, le soutien et les encouragements qu’ils m’ont apportés au cours de la réalisation de ce mémoire, mais également tout au long de mes études universitaires.

Merci à toutes et à tous. Sincèrement.

2

Promouvoir les carrières sportives de haut niveau. Logique étatique ou logique privée.

« Le succès n’est pas un but, mais un moyen de viser plus haut. »
Pierre de Coubertin.

3

Promouvoir les carrières sportives de haut niveau. Logique étatique ou logique privée.

TABLE DES MATIÈRES

en relation

  • graphologie
    2150 mots | 9 pages
  • Graphologie
    3334 mots | 14 pages
  • Convaincre les managers de ne pas utiliser la graphologie
    3234 mots | 13 pages
  • attirer et fideliser les bonnes competences
    95827 mots | 384 pages