Gilles chantraine - "par delà les murs

Pages: 9 (2219 mots) Publié le: 14 janvier 2011
Par-delà les murs


Gilles Chantraine, chercheur au Cnrs au CLERCE, a abordé dans son ouvrage le tabou des prisons Françaises. Il a obtenu le prix "Le Monde" de la recherche universitaire pour sa thèse soutenue en septembre 2002, publiée en 2004 sous le titre "Par-delà les murs" collection "Partage du savoir". Gilles Chantraine y étudie les rapports à l’enfermementet leur inscription dans une trajectoire sociale. Autrement dit : a quoi sert la prison aujourd’hui ? Remplie-t-elle ses fonctions officielles d’enrayement de la délinquance ou n’est ce qu’une institution d’application d’une punition et de « gardiennage » ? Chantraine, suivant les traces de Goffman, considère la prison comme une institution totale, que Goffman défini ainsi « un lieu de résidenceou de travail où un grand nombre d'individus, placés dans une même situation, coupés du monde extérieur pour une période relativement longue, mènent ensemble une vie recluse dont les modalités sont explicitement et rigoureusement réglées ». L’institution totale représente donc une coupure avec le monde extérieur et l’individualité de chacun est mise en danger. Comprendre la prison semble alorsimpossible sans prendre en compte les trajectoires de vie qui y mène. L’auteur se positionne dans un courant empirique et une sociologie de l’expérience. Il définit son étude comme s’inscrivant dans une tradition Weberienne et constructiviste. A travers la méthode de recueil de données empirique que sont les entretiens, l’auteur tend à saisir la dynamique des mécanismes et processus par lesquels lesacteurs se retrouvent dans le monde carcéral, et comment est vécue la détention. Ainsi, dans son étude longitudinale, 47 détenus ont été entendus en Maison d’arrêt ou à l’extérieur et une vingtaine d’entretiens ont été réalisés avec des intervenants ou travailleurs pénitentiaires. On retrouve Weber dans l’intérêt porté aux « comportements qui sont en relation significative avec celui d’autruid’après le sens subjectif visé par l’acteur » et sont explicables et compréhensibles à partir du sens que l’acteur leur donne. Par le recours à l’entretien, Gilles Chantraine donne la parole aux détenus afin de leur laisser exposer leur point de vue propre sur leur condition et ainsi, enraye le tabou carcéral. Il semble important de préciser qu’il existe divers établissements pénitentiaires et que cetteétude s’est restreinte aux Maison d’arrêt, du fait de la diversité des parcours biographiques qu’on y trouve.

1) TRAJECTOIRES VERS L’INCARCERATION

Ces entretiens font transparaitre une hétérogénéité des parcours biographiques : Ainsi dans son étude de terrain, l’auteur a mis en place un système d’« idéaux-type », outil conceptuel de classification destrajectoires déviantes, qui permet, par la combinaison possible de différents « idéaux-types » de retranscrire des expériences singulières. Ainsi, il distingue cinq types d’incarcération que sont « l’incarcération inéluctable », « l’incarcération break », « l’incarcération catastrophe », « l’incarcération calculée » et enfin « l’incarcération protectrice ». Dans la ligné d’Ervin Goffman et de lasociologie interactionniste, qui conçoit que l’individu se construit par ses interactions avec son environnement, Chantraine aborde la vie carcéral en terme de trajectoires. Il conçoit la trajectoire comme un parcours de vie, caractérisé par des interactions entre le milieu social et des choix biographiques ponctuels mais significatifs, orientés autour de la dialectique délinquance/répression. Ondistingue 3 types trajectoires déviantes, à savoir l’engrenage, la professionnalisation et la chute, permettent d’analyser et de comprendre « l’évolution des rapports à l’enfermement et des réalités sociales-historiques dont ils sont les symptômes » par le biais des idéaux types.
Le premier chapitre est dédié à l’engrenage qui est une combinaison de plusieurs facteurs dont chacun...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les murs
  • Murs
  • Murs
  • Gilles
  • Un mur des murs
  • les murs et les frontiére
  • Hors les murs
  • Murs de soutènement

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !