gitan

780 mots 4 pages
Les Roms sont également désignés par d'autres mots selon d'où ils viennent : Gitans, Tsiganes (ou Tziganes, Tchiganes8), Manouches, Romanichels, Bohémiens, Sintis9. Lors du Congrès mondial tzigane tenu du 8 au 12 avril 1971 à Londres, la communauté se choisit comme emblème un drapeau bleu et vert, avec une roue de couleur rouge. Le mouvement institua la date anniversaire de ce congrès, le 8 avril, comme journée nationale qui « sera désormais, célébrée chaque année par toutes les communautés rom dans le monde » [réf. souhaitée]. L'hymne, Djelem, djelem, a été écrit par Žarko Jovanović sur une chanson populaire tzigane10.À diverses époques, la langue française a produit différents termes qui évoquent soit des sous-ensembles soit l'ensemble des populations rom :

Romanichel, qui vient de l'adjectif romani (rom) et du nom čel (peuple, communauté, tribu)20.
Manouches, qui est proche de manushya, qui signifie homme, être humain en sanskrit et en hindi, et qui vient du romani mnouche signifiant aussi « homme »21. Le « Vocabulaire des Manouches d'Auvergne » de Joseph Valet traduit Mānuš par Manouche et Mānušni ou Mānušeca par « femme manouche »22. Le mot « Manouches » est souvent utilisé en français pour désigner une population qui vit en France et qui a des caractéristiques communes avec les Sinté d'Allemagne : les expressions valštike Mānuš et gačkene Mānuš sont traduites respectivement « Sinté français » et « Sinté allemands » par Jean-Pierre Liégeois23, et « Manouche originaire de France » et « Manouche originaire d'Allemagne » par Joseph Valet22. Mais en Champagne, il est fréquent que des Gadjé appellent « Manouches » toutes sortes de voyageurs manouches ou non manouches24. Dans le domaine musical, on parle de jazz manouche. Les Manouches « ne se reconnaissent pas en tant que Roms », indique Jean-Pierre Liégeois dans un ouvrage intitulé « Roms et Tsiganes » publié en 200925.
Gitans, de l'espagnol gitano, qui lui-même est une déformation d’egyptiano, égyptien26.

en relation

  • Les gitans
    506 mots | 3 pages
  • Les gitans
    340 mots | 2 pages
  • Gitans
    2904 mots | 12 pages
  • Les gitans
    871 mots | 4 pages
  • Les gitans
    2115 mots | 9 pages
  • Gitans
    19006 mots | 77 pages
  • Gitan
    920 mots | 4 pages
  • Le temps des gitans
    504 mots | 3 pages
  • La comunauté gitane
    550 mots | 3 pages
  • Flamenco gitan, caterina pasqualino
    2061 mots | 9 pages