Gouvernance et performance

540 mots 3 pages
Favorisé par les scandales des entreprises tels qu'Enron et Worldcom aux Etats-Unis (États-Unis) ; France Telecom et Vivendi Universal (France), Crédit Lyonnais et Air France en 1990 ; les crises financières de 1998 produites en Russie et au Brésil, la gouvernance d’entreprise fait l’objet d’un regain d’intérêt. Ces évènements montrent que les mécanismes de contrôle des activités des entreprises sont largement remis en cause. En effet, la fonction d’un mécanisme de gouvernance et, plus généralement, d’un système de gouvernance, est de contribuer à améliorer l’efficacité de la firme. Suite à ces dysfonctionnements observés au sein de diverses entreprises, les investisseurs institutionnels ont commencé d'évaluer le degré de la qualité du système de gouvernance d’entreprise que devrait jouer dans leurs politiques d'investissement. Ils sont devenus de plus en plus attentifs aux règles de gouvernance d’entreprise appliquées par les entreprises dont ils sont actionnaires.
Dans ce cadre, les entreprises doivent satisfaire les besoins de différentes parties qui ont des relations avec la firme. Ainsi, Shleifer et Vishny (1997) définissent la gouvernance de l’entreprise comme l’ensemble des mécanismes par lesquels les apporteurs de capitaux garantissent la rentabilité de l’action. Ces auteurs centrent leur conception de la gouvernance sur la protection des actionnaires comme bénéficières exclusifs de la valeur. Charreaux (1997) propose une approche plus large. Il définit la gouvernance des entreprises comme l’ensemble des mécanismes qui gouvernent le comportement des dirigeants et délimitent leur latitude discrétionnaire. Il s’agit d’un éventail de normes qui visent à homogénéiser les fonctions d’utilité des dirigeants et des actionnaires. Selon Denis et McConnell (2003), la gouvernance est un ensemble de mécanismes internes et externes qui amènent les dirigeants à bien gérer la firme en prenant des décisions qui maximisent la valeur de la firme pour ses propriétés (les

en relation

  • Gouvernance et performance
    3334 mots | 14 pages
  • Gouvernance et performance des sih
    35872 mots | 144 pages
  • Rse de la cbao gouvernance et performance
    473 mots | 2 pages
  • création de valeur, gouvernance et performance des entreprises
    9264 mots | 38 pages
  • Bonne gouvernance et performance économiques en afrique: cas de certains etats de la cedeao
    2918 mots | 12 pages
  • Mémoire gestion des projets
    16218 mots | 65 pages
  • Recherche
    1620 mots | 7 pages
  • Bnp gouvernance
    7490 mots | 30 pages
  • Gouvernance du si
    1204 mots | 5 pages
  • Gouvernance des si
    1248 mots | 5 pages