GOUVERNANCE

Pages: 56 (13901 mots) Publié le: 16 janvier 2014
Gouvernance des entreprises :
valeur partenariale contre
valeur actionnariale∗
Gérard CHARREAUX
Philippe DESBRIÈRES
Université de Bourgogne
Correspondance :
IAE Dijon
2, Boulevard Gabriel
21 000 Dijon
Tél. : 03.80.39.54.35. Fax : 03.80.39.54.88.
Email : gcharrea@satie.u-bourgogne.fr

Résumé : Considérant que la mesure
actionnariale de la valeur est trop restrictive pour construireune théorie
pertinente de la gouvernance des entreprises, nous proposons une définition élargie de la valeur créée, la valeur partenariale. Cet élargissement et
la mesure qui lui est associée sont
conformes à la vision pluraliste de la
firme et permettent de mieux comprendre les mécanismes de création et
de partage de la valeur en relation avec
l’ensemble des parties prenantes qui
concourentau fonctionnement de la
firme.

Abstract : Unsatisfied with the dominating shareholders’view, that we find
unfitted to build a relevant theory of
corporate governance, we propose an
enlarged definition of the value which
may be called, the stakeholder value.
This definition and the associated
measure are supposed to be more fitted to the stakeholder view of the firm
and more relevant toundertand the value creation and sharing mechanisms.

Mots-clés : valeur actionnariale – valeur partenariale - gouvernance des entreprises - création de valeur – partage
de la valeur.

Key words : shareholder value – stakeholder value – corporate governance
– value creation – value sharing.

∗ Une version préliminaire de cet article a été présentée aux XIVe Journées nationa-

les desIAE, Nantes, 1998 et publiée dans les actes de ce colloque, Tome 1, Valeur,
marché et organisation, Presses Académiques de l’Ouest, p. 73-96, sous le titre
« Gouvernement des entreprises et création de valeur ».

Finance Contrôle Stratégie – Volume 1, N° 2, juin 1998, p. 57 – 88.

58

Gouvernance des entreprises : valeur partenariale…

Affirmer que la création de valeur dépend du systèmede gouvernance des entreprises (désormais GE) semble relever du truisme, au
vu des écarts de performances existant entre les firmes des différentes nations et, plus immédiatement, entre les PME et les grandes firmes cotées. Les mécanismes par lesquels se fait cette liaison sont cependant loin d’être totalement compris et l’élaboration d’une grille
explicative semble particulièrement complexe. Ilest vraisemblable
que des systèmes différents, de par les compromis opérés entre les
mécanismes composant le système de GE, puissent finalement
conduire à des performances équivalentes, rendant ainsi ambiguë la
mise en évidence de schémas précis de causalité, selon le principe
d’équifinalité1.
La construction d’une telle grille suppose de définir préalablement ce qu’on entend par créationde valeur et par système de GE.
Les mesures telles que l’Economic Value Added (EVA) ou la Market
Value Added (MVA)2, simples avatars de la valeur actualisée nette,
popularisées depuis une décennie par certaines sociétés de conseil,
telles que Stern Stewart & Co ou McKinsey, reposent sur
l’hypothèse traditionnelle que tous les apporteurs de facteurs de
production – à l’exception desactionnaires – sont rémunérés à leur
coût d’opportunité (supposé le plus souvent égal au prix du facteur
établi sur un marché concurrentiel). Les actionnaires, créanciers
résiduels exclusifs, étant les seuls apporteurs de ressources à recevoir
la rente créée par la firme, la valeur créée n’est alors que la mesure
de la rente qu’ils perçoivent. Cette représentation de la valeur – la
valeuractionnariale – orientée sur les seuls actionnaires, d’une part
est incomplète, car les décisions de la firme entraînent des conséquences pour l’ensemble des stakeholders3 (désormais SH), et la
notion de valeur créée doit être à même, selon le principe
1 Selon L. Von Bertalanfy [1968] l’équifinalité est une propriété des systèmes ou-

verts selon laquelle l’état final d’équilibre peut être atteint à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Gouvernance
  • La gouvernance
  • Gouvernance
  • La gouvernance
  • Gouvernance
  • Gouvernance
  • Gouvernance
  • Gouvernance

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !