Gprh

Pages: 33 (8152 mots) Publié le: 5 janvier 2011
‫ﺍﻝﺠﻤﻬﻭﺭﻴﺔ ﺍﻝﺠﺯﺍﺌﺭﻴﺔ ﺍﻝﺩﻴﻤﻘﺭﺍﻁﻴﺔ ﺍﻝﺸﻌﺒﻴﺔ‬
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

‫ﻭﺯﺍﺭﺓ ﺍﻝﺘﺭﺒﻴﺔ ﺍﻝﻭﻁﻨﻴﺔ‬
MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE

‫ﻤﺩﻴﺭﻴﺔ ﺍﻝﺘﻌﻠﻴﻡ ﺍﻝﺜﺎﻨﻭﻱ ﺍﻝﻌﺎﻡ ﻭ ﺍﻝﺘﻜﻨﻭﻝﻭﺠﻲ‬
DIRECTION DE L’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE GENERAL ET TECHNOLOGIQUE

ACTES DES TRAVAUX DE L’ATELIER:
«Réflexion sur l’Intégration des Activités de Traduction dans l’Enseignement des LanguesEtrangères »

Lycée Cheikh Bouamama – El Mouradia ALGER 24 – 25 Novembre 2010.

0

Sommaire
I. II. III. IV. V. VI. INTRODUCTION ET CONTEXTE………………………. 02 INTERVENTIONS ………………………………………… 02 – 09 DEBAT GENERAL & THEMES DES ATELIERS ……... 10 TRAVAUX DE L’ATELIER DE FRANCAIS …………….11 – 17 TRAVAUX DE L’ATELIER D’ANGLAIS ……………….. 18 – 23 TRAVAUX DE L’ATELIER D’ALLEMAND ……………. 24 - 30

VII. TRAVAUX DEL’ATELIER D’ESPAGNOL …………….. 31 - 37 VIII. EVALUATION DE L’ATELIER ………………………….. 38 IX. X. CONCLUSION ……………………………………………… 39 DOCUMENT ANNEXE : Circulaire N° 77/0.0.33/77

1

INTRODUCTION ET CONTEXTE :
Dans le cadre de la mise en application de la circulaire n°10/0.0.3/77 du 4 Juillet 2010, la Direction de l’Enseignement Secondaire Général et Technologique a organisé un atelier sur le thème suivant:«Réflexion sur L’Intégration d’Activités de Traduction dans l’Enseignement des Langues Etrangères », le 24 et 25 Novembre 2010 au lycée Cheikh Bouamama, El Mouradia Alger. L’atelier était composé de quatre groupes : 1. Atelier de la Langue Française 2. Atelier de la Langue Anglaise 3. Atelier de la Langue Allemande 4. Atelier de la Langue Espagnole Chaque groupe était composé d’un I.E.N auquelétaient associés deux ou trois P.E.S. Cet atelier avait pour but essentiellement de: 1. Corriger la mauvaise interprétation de la circulaire émanant du terrain. 2. Réfléchir sur les voies et moyens pour une application optimale de la circulaire. 3. Proposer une typologie d’activités.

INTERVENTIONS :
A/ Intervention de Mr MISSOUM Directeur de l’Enseignement Secondaire Général et Technologique :Lors de la cérémonie d’ouverture et de son allocution de bienvenue, Mr Missoum a expliqué que l’objet de la rencontre répondait au besoin d’une meilleure maîtrise des langues étrangères enseignées, de la part des élèves et plus particulièrement de ceux des zones enclavées. Il a rappelé la place privilégiée qu’occupe l’enseignement des langues étrangères dans le système éducatif Algérien conformémentà la LOI d’ORIENTATION sur l’EDUCATION NATIONALE N° 08-04 DU 23 JANVIER 2008. Après avoir retracé brièvement l’historique du système éducatif Algérien, Mr Missoum a précisé que la démarche du Ministère de l’Education Nationale ne s’inscrivait dans aucun débat d’école quant à l’utilisation de la traduction dans l’enseignement des langues étrangères. En revanche, il a tenu à préciser
2

quecette utilisation était une solution pédagogique aux difficultés ou blocages rencontrés en classe de langue étrangère et n’était en aucun cas en contradiction avec l’approche pédagogique en vigueur. Par ailleurs, il a rajouté que l’utilisation d’activités de traduction ne pouvait qu’avoir des retombées positives sur l’acquisition et le processus d’apprentissage chez les élèves, comme ce fut le casdans nos anciennes médersas où les exercices de traduction occupaient une place prépondérante dans le système d’enseignement de l’époque et qui a formé d’excellents bilingues. B/ Intervention de Mr TOUMI Sous-Directeur des Programmes d’Enseignement: A son tour, Mr Toumi a rappelé les circonstances de l’introduction d’activités de traduction en classe de langue étrangère, et que suite auxinformations émanant du terrain quant à l’application de la circulaire, il a dit qu’il était nécessaire de se pencher sur le problème afin d’apporter la réflexion adéquate en vue de le solutionner. En outre, il a tenu à rappeler qu’il fallait faire le distinguo entre la traduction didactique et la traduction professionnelle et que la classe ne formait pas des traducteurs professionnels mais par contre...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !