Grandeur et décadence de la ville de mahagonny

562 mots 3 pages
Histoire des arts

Aufstieg und fall der stadt Mahagonny, voici le titre original de cette œuvre musicale crée par le dramaturge allemand Bertolt Brecht (1898-1956) et le compositeur allemand Kurt Weill (1900-1950). Ce spectacle deviendra un opéra en trois actes et fut présenté à Leipzig le 9 mars 1930.

Au départ, ce spectacle, créé pour la première fois à Baden-Baden en 1927, né de la collaboration entre Brecht et Weill s'intitulait Mahagonny Songspiel et se présentait alors comme un simple récital de chansons. Cette production en comptait six dont la plus célèbre, Alabama Song durait 25 minutes. Les deux auteurs reprennent et développent cette création trois ans plus tard en 1930 sous le titre de Grandeur et décadence de la ville de Mahagonny. Dès sa création, cet opéra sera interdit en Allemagne.
L'argument de ce drame écrit par Brecht raconte la naissance, l'apogée et la chutte de la ville de Mahagonny, ville imaginaire crée par trois criminels en Amérique. Cette ville est destinée à piéger les chercheurs d'or de la région et à récolter l'argent. Les chercheurs fatigués viennent dépenser leur or dans les amusement, l'alcool et les prostituées que la ville propose. Un jour, arrive un bucheron de l'alaska, Jim qui remplace tous les panneaux d'interdiction par «Fais ce qu'il te plait». C'est désormais la devise de Mahagonny qui devient vite un lieu de débauche. Lorsque Jim Mahoney se retrouvera sans le sous, les criminels fondateurs de la ville incarnant la justice le condamneront à la chaise électrique. La ville sombre alors dans le chaos.

Brecht créé avec cet opéra un style nouveau, innovant, épique dont les procédés théâtraux sont ici appliqués à cette œuvre et qui fait le bonheur des spectateurs. Brecht affirme également la nécessité de la fonction idéologique de l'opéra qui ouvre selon lui à la discussion et à une remise en cause sociale. L'auteur remet donc en cause les formes traditionnelles de l'opéra classique et créé le phénomène de

en relation

  • prout
    282 mots | 2 pages
  • manigoldau
    1036 mots | 5 pages
  • Berlin
    2132 mots | 9 pages
  • Oifjzmlf; mleklf; eml; mf
    18053 mots | 73 pages