Grandir au Moyen-Age – Enfants et adolescents

3268 mots 14 pages
CM1 Histoire Médiévale

Grandir au Moyen-Age – Enfants et adolescents

L’enfance parait en soi un phénomène statique. On va s’Intéresser pour l’intégration de l’enfant à la société dans son processus de croissance. Qu’est-ce que la jeunesse au Moyen-Age ? Cela ne se résume pas à étudier l’éducation et le processus scolaire. En effet l’enfant médiéval comme contemporain ne s’épanouie pas que dans le cadre de l’école. La croissance progressive de l’enfant. La croissance est le fruit de l’interaction de nombreux agents qui modèlent un enfant : les parents, la nourrisse, le réseau familial élargie : les connaissances, les amis. Tous ces objets sont appelés des instances de socialisation, et la famille et l’école sont loin d’être les seuls. L’influence des autres enfants, les rencontres amicales, amoureuses, l’environnement culturel en général. Les enfants sont des acteurs sociaux complexes. Il ne faut pas penser les enfants seulement en termes de développement, de projection vers le futur, comme s’ils n’étaient que des projection de ce qu’ils seraient plus tard. Ils sont aussi des individus à part entière. Il a ses propres attentes, sa culture personnelle qui n’est pas seulement le reflet de connaissances transmises par les adultes. Dans nos sociétés contemporaines, il est un acteur économique a part entière, il est au centre de l’intérêt (« l’enfant roi »). L’enfant est une construction sociale et historique. Tout l’imaginaire autour de lui est plus ou moins valorisé en fonction des périodes historiques, mais des constantes : le jeu est l’un des plus grand invariant historique. L’enfance est imprégnée de rites, rituels, rites de passages qui ne sont pas forcément imposés par les parents. Ils débouchent sur des phases successives de l’existence. L’enfance peut être abordées pas des biais, différenciation des sexes… ce que Moss a appelé les techniques du corps, la gestuelle : ce sont des éléments de qualification d’un enfant bien élevé. Différences dans les

en relation

  • Generation
    897 mots | 4 pages
  • Tout se brouille, les coupures d'âges se fixent dans la confusion.
    1104 mots | 5 pages
  • Approche psychologique d'un conte à caractère initiatique : peter pan
    1554 mots | 7 pages
  • Separation et détachement
    3318 mots | 14 pages
  • Segmentation
    986 mots | 4 pages
  • L'adolescence d'hier et d'aujourd'hui
    9085 mots | 37 pages
  • L'adolescence
    1839 mots | 8 pages
  • Compte rendu 1
    779 mots | 4 pages
  • Someil
    665 mots | 3 pages
  • Education
    3736 mots | 15 pages