Grece

504 mots 3 pages
La crise grecque

2007, une terrible crise financière a frappé la plupart des pays riches, qui possédaient des marchés financiers importants, tels que les pays de l’Union Européenne et les États-Unis. Certains pays s’en sortent avec moins de séquelles tandis que d'autres plongent dans un désarroi totale ou partiel.
En effet, cette crise n’a pas été sans conséquences sur l’économie grecque. La Grèce a un avantage considérable car elle fait partie de l’Union Européenne (UE). Ce dernier, a aussitôt pris des mesures nécessaires d’encadrement face à cette crise, afin que cette dernière puisse s’en sortir. Dans son rôle, d'aider les pays qui se trouvent en difficulté et ce quelque soit la difficulté à laquelle elle est confrontée, l'UE a déployé ses grands moyens financiers comme par exemple: chercher des fonds pour le compte de la Grèce, mettre à sa disposition des prêts même si le taux de ces prêts restaient parfois élevés, conclure des accords avec la Grèce dans le but de l'aider, etc...
En Octobre 2009, avec l'arrivée du nouveau 1er ministre, Georges Papandréou qui découvre un déficit s'élevant à 12,9 % et une dette publique à 115% du PIB, l'économie grecque se trouve dans une situation complexe et pitoyable. Ainsi la crise grecque s'est alors fait ressentir, lorsqu'une bonne majorité de la population s'est mise dans les rues, en manifestant et en protestant contre les mesures prises pas les autorités Grecques. Ces derniers proposent un plan «d'austérité drastique», comme par exemple; une réduction des dépenses de l'état également des dépenses de santé, une réduction des salaires et des primes perçues par les fonctionnaires, un recul de l'âge de la retraite, etc... La finalité de ces mesures et de remettre le pays sur une bonne voie du point de vue économique, 1«Notre objectif n'est rien d'autre que de sortir du tunnel dès que possible», a cité Georges Papandréou.
En imposant ces mesures, les autorités pensent obtenir une baisse du déficit à 8,7 % du PIB. Ils

en relation

  • Grece
    896 mots | 4 pages
  • La grèce
    470 mots | 2 pages
  • La grece
    523 mots | 3 pages
  • La grèce
    1188 mots | 5 pages
  • Grece
    1695 mots | 7 pages
  • La grèce
    341 mots | 2 pages
  • La grèce
    2282 mots | 10 pages
  • La grèce
    287 mots | 2 pages
  • La grece
    1098 mots | 5 pages
  • grece
    1118 mots | 5 pages