Guerre greco-persique

2851 mots 12 pages
La situation à la veille de la bataille et la stratégie de Thémistocle[modifier]Article principal : Guerres médiques.La flotte grecque est au mouillage à l'Artémision quand se déclenche la bataille des Thermopyles. Elle doit d'ailleurs repousser un assaut de la flotte de Xerxès lors d'une bataille fort indécise où plusieurs dizaines de navires sont perdus (Voir Bataille de l'Artémision). Aussi les chefs grecs décident unanimement de quitter l'Artémision, d'autant que Léonidas est mort et que l'armée terrestre des cités grecques coalisées se retire vers le sud. Dans la nuit, subrepticement, la flotte dirigée par Eurybiade emprunte le canal de l'Eubée et navigue vers le sud.

La situation pour les Grecs n'est pas encourageante, comme le rapporte Diodore de Sicile. La défaite des Thermopyles, la soumission de la Béotie, la prise d'Athènes sèment le découragement dans les esprits. Cléombrote Ier, le frère de Léonidas et roi des Spartiates, ne songe qu'à protéger le Péloponnèse par la construction d'un mur vers l'Isthme de Corinthe. Quant à la flotte, elle s'installe à Salamine à la demande de Thémistocle. Ce plan, tenir l'Isthme de Corinthe et le golfe de Salamine, implique l'abandon total de l'Attique, ce qui explique aussi la prise d'Athènes, abandonnée par ses habitants sur les conseils de Thémistocle.

Thémistocle a un plan précis qu'il impose contre l'avis d'Eurybiade. Il s'agit de combattre dans la rade étroite de Salamine car il est persuadé, à juste titre, que les Perses ne pourront pas entreprendre la manœuvre d'encerclement par les ailes esquissée à l'Artémision. De plus il est persuadé que dans cette passe étroite les navires ennemis se gêneront mutuellement et seront autant de proies pour un abordage ou un éperonnage par les solides trières grecques. Enfin il est persuadé qu'en coupant l'armée perse de sa flotte elle fera demi-tour. Il tient les propos suivants, rapportés par Plutarque :

« Vous ne parviendrez jamais à arrêter sur terre le flot de

en relation

  • Historique de la douleur
    1566 mots | 7 pages
  • Renaisance
    1794 mots | 8 pages
  • ISLAM ANTEISLAMIQUE
    1662 mots | 7 pages
  • Alexandre le grand
    2751 mots | 12 pages
  • Histoire des faits écomiques et sociaux
    3219 mots | 13 pages
  • THEME 4 NOUVEAUX HORIZONS GEOGRAPHIQUES ET CULTURELS DES EUROPEENS A LEPOQUE MODERNE
    4552 mots | 19 pages
  • Contetieux maritime
    3677 mots | 15 pages
  • Géo emlv s01
    9269 mots | 38 pages
  • Penser l'europe edgard morin
    4414 mots | 18 pages
  • Pourquoi les Grecs ont-ils réussi à vaincre les Perses lors des guerres médiques
    5495 mots | 22 pages