gustave flaubert

Pages: 2 (254 mots) Publié le: 13 novembre 2013


                                             
 

 


Ce fut comme une apparition :

 












Arts, créations, cultures

Arts, espaces,temps

Arts, états, pouvoirs

Arts, mythes et religions

Arts, techniques, expressions
 

Arts, ruptures et continuités

Gustave Flaubert


 

De l’AntiquitéAu

IXème siècle

                                             
 

 


.Ce fut comme une apparition :

 
Elle était assise, au milieu du banc, toute seule; ou du moins il ne distingua personne, dans l'éblouissement que lui envoyèrent ses yeux. En même temps qu'il passait, elle leva la tête ; il fléchit involontairement lesépaules ; et, quand il se fut mis plus loin, du même côté, il la regarda.

Elle avait un large chapeau de paille, avec des rubans roses qui palpitaient au vent derrièreelle. […], toute sa personne se découpait sur le fond de l'air bleu.

 Comme elle gardait la même attitude, il fit plusieurs tours de droite et de gauche pourdissimuler sa manœuvre ; puis il se planta tout près de son ombrelle, posée contre le banc, et il affectait d'observer une chaloupe sur la rivière.

 Jamais il n'avait vu cettesplendeur de sa peau brune, la séduction de sa taille, ni cette finesse des doigts que la lumière traversait. Il considérait son panier à ouvrage avec ébahissement, commeune chose extraordinaire […] ; et le désir de la possession physique même disparaissait sous une envie plus profonde, dans une curiosité douloureuse qui n'avait pas delimites. […] Il la supposait d'origine andalouse, créole peut-être ; elle avait ramené des îles cette négresse avec elle ?

 Leurs yeux se rencontrèrent.

 



 
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Gustave flaubert
  • Gustave flaubert
  • Gustave flaubert
  • Gustave Flaubert
  • Gustave flaubert
  • Gustave flaubert
  • Gustave flaubert
  • Gustave flaubert

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !