gustave flaubert

2387 mots 10 pages
Gustave Flaubert
Gustave Flaubert est né le 12 décembre 1821 à Rouen. Dès son plus jeune âge, il doit composer avec la monotonie de la vie en province qui ne réjouit pas forcément le garçon assez agité qu’il était durant la première partie de son enfance. Cela transparait de manière assez clair à travers ses écrits comme dans Madame Bovary en 1857 ou encore Le dictionnaire des idées reçues en 1911. La littérature constitua pour lui le seul moyen de tromper son ennui d’où un grand intérêt pour les textes classiques dès son plus jeune âge.
Au lycée déjà, il se distingue de ses camarades de classes avec des textes plutôt mélancoliques qui ont pu surprendre pour son jeune âge, ce qui l’encouragea naturellement à persévérer dans cette voie pour continuer à affûter sa plume. Il entama en parallèle un cursus de droit à Paris sans pour autant aller au bout de ses études en raison d'une maladie nerveuse vers 1844. Il en a, d’ailleurs, souffert jusqu'à la fin de ses jours.
Flaubert était perçu dans les milieux littéraires parisiens comme un grand homme de culture, un écrivain entièrement dévoué à sa passion à tel point qu’il ne quittait sa table d'écrivain que pour quelques voyages en Orient, en Tunisie, en Algérie et à Paris où il avait sa place dans les cercles littéraires qu’il aimait fréquenter. Il garda, en tout cas, de ses voyages à l’étranger d’excellents souvenirs pour cet enfant de la campagne qui avait enfin la possibilité de s’initier à d’autres cultures que la sienne.
De plus, il faisait preuve d’une grande rigueur dans son travail. Une rigueur qui transparait à travers ses récits où il réunissait de nombreuses documentations et informations afin de coller au plus près des réalités.
Tout au long de sa vie, Flaubert a été considéré comme étant le chef de l'école réaliste car il s'était fixé comme objectif principal l'étude la réalité sociale et historique. Ainsi, deux tendances différentes se dégagent de ses romans : l'une marquée par la tentation romantique

en relation

  • Gustave flaubert
    3066 mots | 13 pages
  • Gustave flaubert
    1379 mots | 6 pages
  • Gustave Flaubert
    572 mots | 3 pages
  • Gustave flaubert
    873 mots | 4 pages
  • Gustave flaubert
    281 mots | 2 pages
  • Gustave flaubert
    419 mots | 2 pages
  • Gustave flaubert
    485 mots | 2 pages
  • Gustave flaubert
    706 mots | 3 pages
  • Gustave flaubert
    1905 mots | 8 pages
  • Gustave flaubert
    643 mots | 3 pages