Guy blanchette à rené descartes – trois-rivières, 15 juin 2012

Pages: 3 (514 mots) Publié le: 16 février 2013
Monsieur,
La correspondance qui suit vous provient du 21ième siècle. Il me désole de savoir qu’un être comme vous a dû vivre à une époque où la religion contrôlait le monde avec sévérité, ce quiralentissait l’avancement des connaissances humaines. Tous cela au nom d’un Dieu que personne n’a jamais vu ou entendu. Votre prédécesseur, Galileo Galilée, a dû adjurer et taire ses découvertes, malgrédes preuves scientifiques, pour éviter le bûcher. Tout comme vous, je crois en l’existence d’une entité supérieure, le malheur pour l’humanité est que certaines personnes ont cru posséder lesconnaissances nécessaires pour créer et appliquer des règles en son nom. J’aurais aimé vivre à votre époque, tant de choses étaient encore à découvrir et à analyser. Grâce à vous et aux autres penseurs ainsiqu’à vos méthodes de raisonnement le 17ième siècle est aujourd’hui appelé «Le siècle de la raison». Une lettre envoyée par vous au marquis de Newcastle, m’a créé quelques interrogations sur ladistinction entre l’homme et l’animal. Le but premier de cet envoi est de vérifier avec vous si ma compréhension de vos écrits est bonne.

Suite à la lecture de cette lettre, j’en conclus que votreraisonnement sur la ressemblance entre les hommes et les animaux est anatomique et sensorielle. Selon vous l’animal est dépourvu de raisonnement, tout ce qu’ils font serait une forme de conditionnementacquis pour assouvir leurs besoins essentiels par exemple : un chien qui a peur va par instinct se cacher sous un lit, qui est pour lui un endroit sûr alors que tous peuvent le retrouver sans trop dedifficultés. J’aime bien aussi la comparaison que vous faites entre les malentendants et les sons transmis par les oiseaux. Le langage signé est un moyen de communication inventé par l’homme qui luipermet de partager ses sentiments et ses connaissances tandis que pour les animaux, bien qu’ils possèdent les appendices nécessaires à l’émission de son, leur chant est inné et n’a subit aucune...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • "Lettre à morus" rené descartes
  • René Descartes- Discourt de ;a méthode
  • De Trois-Rivières
  • René descartes lettre a chanut explication
  • Résumé meditation 3 à 6 de rené descartes
  • rene descartes
  • René descartes
  • René descartes

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !