Guy de maupassant lettre a mr schatzky

517 mots 3 pages
Monsieur Olivier Schatzky

Le Jeudi 13 Octobre 2011

Monsieur Schatzky,

Je suis une élève de seconde et lors de notre cours de français, notre professeur , nous a proposé d’étudier la nouvelle réaliste « Aux champs » de Guy de Maupassant. Je viens par cette lettre, vous faire part de mon ressenti qui se porte sur votre adaptation cinématographique de cette nouvelle.

Dans un premier temps, au début de votre film, je perçois le flash back comme un élément majeur. Dès le début ce dernier permet au spectateur d’être immédiatement informé d’une fin tragique : la mort de Madame Tuvache et le désespoir de Charlot. Quand à la nouvelle de Maupassant, elle suit une chronologie linéaire. Ce retour en arrière permet donc de voir le récit d’une autre manière, celle de Charlot qui raconte son récit durant sa garde à vue.

Dans un second temps, vous avez accentué la folie de la mère Tuvache. Cette accentuation est bien choisie étant donné que dans la nouvelle elle n’apparait pas comme la mère de tout le monde. Ainsi dans votre film on comprend parfaitement le malheur de la mère Tuvache, poussée au suicide car aucun de ses sacrifices ne lui réussi.

Ensuite, je trouve que l’ajout de la rivalité amoureuse offre l’occasion de montrer encore plus la sensibilité et le désespoir de Charlot. Les gros plans effectués sur ce personnage coordonnent parfaitement avec votre film, ils permettent de deviner les pensées de ce dernier. La scène de mariage entre Jean et Marguerite de Morsang nous montre bien le gouffre dans lequel se trouve Charlot. Le fait que vous ayez ajouté ce passage, amplifie et marque beaucoup plus la jalousie de Charlot envers Jean ; cette scène ne figure pas dans la nouvelle mais s’adapte parfaitement dans votre film. Grâce à cela, nous pouvons mieux comprendre la haine finale qu’éprouve Charlot.

Pour finir, un détail m’interpelle : la scène où Madame et Monsieur d’Hubières

en relation