Héraclite d'Héphèse

593 mots 3 pages
Héraclite d’Éphèse

L’homme
Héraclite d’Éphèse était un grand philosophe grec ayant marqué l’antiquité. Il vécut de 544 A.V. jusqu’à 480 A.V. Comme on le voit dans son nom, il naquit dans la ville d’Éphèse. Il était le fils du roi de la ville. En grandissant, il renonça aux fonctions de roi que lui offrait son rang de premier fils du roi actuel, et c’est son frère qui fût sacré roi à sa place. Il persécutait la classe dominante et était peu apprécié de ces concitoyens. Il était en avance sur son époque, et fût persécuté pour athéisme, chose qui ne se voyait guère à cette époque. De plus, il appliquait une règle popularisée par Socrate, qui dit : connais-toi toi-même, ou « il faut s'étudier soi-même et tout apprendre par soi-même ». On ne connait presque rien des maîtres qu’il a pu avoir. Certains pensent qu’il ait pu être un autodidacte, c’est-à-dire qu’il a appris par soi-même. Il était dit de lui qu’il était mélancolique et irritable. Les autres philosophes méprisaient sa pensée, qu’ils qualifiaient d’imparfaite et de contradictoire. En effet, sa pensée était très différente de celle de Démocrite, son complet opposé. Héraclite se morfondait du monde tandis que Démocrite en riait. Il était même parfois qualifié de misanthrope, ce qui lui valait le surnom d’Héraclite l’obscur. Vers la fin de sa vie, il s’exile lui-même et décide de vivre en ermite. Ses jours se terminent lorsqu’il est dévoré par une meute de chiens.

La pensée Héraclite était un avant-gardiste qui pensait différemment parmi ceux qui pensaient déjà différemment. En effet, il contredisait la pensée des autres philosophes. Continuant la tradition des philosophes ioniens qui expliquaient l’univers par des principes physiques, il identifie le principe de toutes les choses avec le logos et affirme l’éternité de l’univers. Il basait presque entièrement sa théorie sur le logos. Celui-ci est représenté par un élément bien précis : le feu. Le logos est constamment en changement, comme la flamme

en relation

  • Du scribe au savant
    4527 mots | 19 pages