Hérnani

Pages: 44 (10961 mots) Publié le: 10 janvier 2013
L’HISTOIRE DU TEXTE EN QUELQUES DATES Alors que le choléra fait rage à Paris, début avril 1832, Balzac est parti rejoindre Mme de Berny, à Saint-Firmin, en bordure du domaine de Chantilly. C’est là qu’il rédige Le Curé de Tours dont le manuscrit est conservé avec un certain nombre d’épreuves corrigées dans le fonds Lovenjoul de la bibliothèque de l’Institut de France. En même temps, il achève lesixième chapitre de la Femme de trente ans intitulé L’Expiation. Jusqu’en 1839, l’ouvrage se nomme Les Célibataires. Mais lorsque le romancier veut ensuite, sous cet intitulé, regrouper cet ouvrage avec Pierrette et La Rabouilleuse, il lui donne son titre actuel après avoir songé à l’appeler : Le Vicaire de Saint-Gatien, Le Vicaire de la cathédrale ou encore, L’Abbé Troubert. Cédant la place à sapathétique victime qui devient le personnage éponyme de l’œuvre, le terrible prêtre regagne donc les coulisses de l’intrigue pour y jouer un rôle d’autant plus efficace qu’il demeure occulte. La première édition paraît, en mai 1832, au tome III de la deuxième édition des Scènes de la vie privée chez Mame-Delaunay. Pour sa deuxième édition, en décembre 1833, chez Mme Charles Béchet, l’ouvragefigure au tome VI des Etudes de Mœurs au XIXème siècle (deuxième volume des Scènes de la vie de province). Balzac y a adjoint notamment les savoureuses pensées intérieures qui ponctuent le dialogue entre Mme de Listomère et Troubert ainsi que les considérations finales sur ce dernier. La troisième édition ne comportant pas de changement est celle des Scènes de la vie de province en deux volumes chezCharpentier (1839). La quatrième édition contrôlée par Balzac est celle du tome II de La Comédie humaine, chez Furne, en 1843 où le récit paraît pour la première fois sous son nouveau titre : Le Curé de Tours.

RESUME DE L’OEUVRE
A l’automne 1826, l’abbé Birotteau, de retour du salon de Mme de Listomère où on lui a presque garanti l’obtention du canonicat qu’il convoite depuis douze ans, supportepatiemment sous la pluie l’ouverture de la porte de la maison de sa logeuse, dans le sinistre quartier du Cloître, près de la cathédrale Saint-Gatien à Tours. Ce logement précédemment occupé et confortablement, voire luxueusement meublé par son ami Chapeloud, a été autrefois l’objet d’un violent désir de la part de Birotteau, désir assouvi par le legs de son mobilier que lui a fait le feuchanoine et l’acceptation de Mlle Gamard de lui louer cet appartement qu’elle destinait pourtant à l’abbé Troubert. Une fois la porte ouverte, en l’absence de son bougeoir, de ses pantoufles et de feu dans sa cheminée, Birotteau doit se rendre à l’évidence du caractère intentionnel de ces oublis. La raison en est qu’il s’est attiré la haine de Sophie Gamard en la vexant sans même s’en rendre compte. Eneffet, la vieille fille couvait, quant à elle, l’ambition de réunir chez elle, chaque soir, comme d’autres, la société pieuse de Tours. Pendant six mois, Birotteau, en compagnie de ses dévotes amies a satisfait cette vanité, préférant rester au logis plutôt que de se déplacer en ville, le soir. Mais l’ennui lui a fait déserter rapidement la maison Gamard, ce que la despote vieille fille n’est pasdécidée à lui pardonner. La vie quotidienne du curé devient alors un véritable calvaire par suite des vexations ingénieusement ourdies par son infernale ennemie qui a enfin trouvé un but à sa stérile existence de célibataire. 1

N’en pouvant plus moralement, le naïf Birotteau décide d’aller passer quelques jours à la campagne chez Mme de Listomère, tombant ainsi dans le redoutable piège tendu parson antagoniste en réalité manipulée par Troubert qui, à travers Birotteau, cherche à se venger de Chapeloud lui ayant toujours fermé l’accès aux salons aristocratiques de Tours. Dix jours plus tard, survient un avocat mandaté par Mlle Gamard et chargé de faire signer à l’infortuné prêtre un acte constatant sa volonté d’abandonner son logis. Les amis de Mme de Listomère que cette affaire finit...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Hernani
  • hernani
  • Hernani
  • Hernani
  • HERNANI
  • Hernani
  • Hernani
  • hernani

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !