HDA Le murex de Arman

699 mots 3 pages
HDA Le murex d’Arman (1967)
1) Arman (1928-2005) de son vrai nom, Armand Pierre Fernandez. Artiste Français, peintre, sculpteur et plasticien renommé pour ces « accumulations » fait partie du courant réalisme.
Acteur majeur du nouveau réalisme, Arman questionne l’objet, détournant ses fonctions, ses formes et son processus de fabrication.
Arman : « Les objets manufacturés sont comme des extensions de l’humain, à croissance et multiplication continu ».
Titre : Le Murex, accumulation de Renault n°103 Lieu de conservation : Musée d’Art moderne de la ville de Paris
Technique : Assemblage d’ailes de voiture Renault 103, blanches, soudées entre elles.
Dimensions : H 125cm x L 160 cm x P 175 cm
Contexte historique : Engagé dès 1967 dans une collaboration avec la Régie Renault, il produit une centaine d’œuvres en deux ans, associant jusqu'à saturation différents éléments de voitures : filtres, vis, boulons, capots, pistons… Comme ici des ailes de Renault, soudées les unes aux autres en une spirale infernale.
2) Description
L’œuvre est posée sur un socle noir, 27 ailes de voitures identiques sont disposées en éventail avec un léger décalage régulier. La partie connexe de chaque tôle, laquée en blanc est lisse et brillante.
Comme les soudures ne sont pas visibles, l’œuvre semble en lévitation, légère, à l’image d’une aile d’oiseau.
3) On peut imaginer aussi en regardant l’œuvre, voir un cône de crème, fouettée, une montagne enneigée, un éventail…
Si l’on tient compte du nom de l’œuvre « le Murex « nom du coquillage tropical de l’océan pacifique. « Le Murex Ramosus », évoquant un mollusque carnivore et prédateur. Démontrant la cadence agressive de la production automobile, épine dorsale d’une société en plein essor, cette forme mutante invoque aussi l’inconscience de ces répercutions en matière de déchets.
4) Arman a produit une œuvre d’art en utilisant l’accumulation d’objets industriels qui remplissent une

en relation