Henry michaux

846 mots 4 pages
Analyse

Texte choisi : Magie
L'Espace du Dedans, Gallimard, 1944

Nous avons parlé en classe de l'auteur Henri Michaux dont l'écriture est très particulière.
L'original que j'ai choisi, il, est une œuvre aussi bien réelle que irréelle dont l'histoire aurait pu être basé sur une situation vraie qui déraille dans l'imagination de l'écrivain.

Comme Magie est très particulière à la manière d'écriture, qui est montré à plusieurs niveaux dans les poèmes d'Henri Michaux, elle est une œuvre qui bien présente la profession d'auteur de Michaux.
J'ai donc ( essayé de ) réaliser cette « spécificité » même dans mon réécriture, en obéissant les règles d'écriture, et, j'ai commençait chaque nouvelle partie avec les mêmes mots que dans le poème de Michaux.

Mon histoire du lapin se mettre en rapport avec l'histoire de pomme comme dans celle de Michaux.
Il a fallu que je reste dans la même sujet de tranquillité au début comme à l'original, mais après ça, l'histoire se change radicalement. J'avais pourtant déjà décidé que je serais allé avec l'idée des animaux inventés que j'ai vu dans autres poèmes d'auteur, mais en utilisant l'un de mes poèmes préférées.

Mon intention était de ne pas dire quel animal que j'ai mis comme la personnage principal / « moi » ou, non plus, ne pas dire que c'était un animal. Comme j'utilisai des mots comme « patte », « museau » etc, il est donc évidant que « moi », « je » suis un animal. L'animal que j'avais eu en arrière-pensée, c'était un lapin ou bien un lièvre que je présente avec des oreilles longues, mais aussi des pattes en derrières qui sont grandes.

Par rapport avec le mouvement et le corps, il est le stress et la souffrance que la personnage « je » sens quand elle n'a pas des pattes de derrière. Ça veut dire que nous sommes dépendante du corps, et s'il « ne marche pas », nous sommes un peu handicapé dans un sens évidemment moins fort.
Ça peut être une femme avec des talons par exemple, qui est une souffrance décidé par

en relation

  • rédaction de lettre fictif
    393 mots | 2 pages
  • PHILOSOPHIE
    371 mots | 2 pages
  • Henri michaux
    625 mots | 3 pages
  • Fabliau : le bourgeois et la vieille dame
    340 mots | 2 pages
  • lettre a la comtesse de restaud PERE GORIOT
    299 mots | 2 pages
  • Injection
    1659 mots | 7 pages
  • L'intolérance, c'est l'angoisse que l'autre ait raison
    950 mots | 4 pages
  • la vie devant soi
    386 mots | 2 pages
  • Julien onfray de la mettrie, l'homme machine
    2202 mots | 9 pages
  • Quelle sorte d’animal êtes-vous?
    1583 mots | 7 pages
  • L'homme et la couleuvre
    774 mots | 4 pages
  • Henri Michaux XXe
    484 mots | 2 pages
  • la vie
    2564 mots | 11 pages
  • Synthese animaux de compagnie : animaux de compagnie
    1183 mots | 5 pages
  • Le cri peinture
    654 mots | 3 pages