Hermès

Pages: 6 (1401 mots) Publié le: 9 décembre 2012
Acteurs= Fournisseurs : Les groupes s’auto-alimentent, LVMH, Richemont, Gucci, Channel, Hermes, Tiffany&Co, Armani, PPR
Distributeurs : Mode de distribution Wholesale (Galeries Lafayette…) et Retail en ouvrant leur propres magasins et Internet.
Clients : Clients 3 types de consommateurs Millionnaires, Milieu aisé, Luxe démocratique
Nouveaux entrants : Pinel, Bonnet p14, Shang Xia (servicede thé de luxe)
Produits de subtitution : Contrefaçon, MDD
Autres participants : Communication publicité avec star les mannequins sont remplacés par les acteurs.

ANALYSE EXTERNE HERMES
OPPORTUNITY | THREAT |
Macro-environnement Marché en croissance, secteur du luxe très attractif, barrières importantes pour les nouveaux entrants Clients Chine nouvel El Dorado, pays émergents,luxe démocratique, tourisme et voyages d’affaires Stratégie Adaptation des produits et culture locale Pouvoirs Publics Douane et autres règlements contre la contrefaçon Produits Standardisation des prix sur les différents marchés | -Forte concurrence au sein du secteur -contrefaçons omniprésentes -Frais de mise en place -Intervenant externe suite aux introductions en bourse et donc perte decontrôle au fur et à mesure (HERMES société familiale…) -Crise économique qui a fait baisser le pouvoir d’achat -Suite à l’accroissement de la demande (marché chinois +30%) la production doit être délocalisée, donc le « savoir faire » et la production fait mains le sont aussi donc la notoriété en est dégradée. -Raréfaction des matières 1ères, -produits low cost en expansion, socialisation deschinois (augmentation des salaires de la main d’œuvre). -Les réglementations Greenpeace, -un besoin constant d’innovation,banalisation du luxe (p28) |
ANALYSE INTERNE HERMES (Chaîne val)

STRENGHT | WITNESSES |
-Savoir faire : Artisanat -Notoriété, image -Affaire familiale : confiance des membres => 73,4% du capital -Tannage peaux de crocodiles -Forte cotation en bourse-338 points de vente dans le monde -22 manufactures -4000 salariés en France -Boutique p10 -Partenariats et sous traitants en nombre ce qui fait jouer la concurrence donc hausse benefice pour hermes -Croissance 30% aux Etats Unis -594,3 millions d’euros de résultat net en 2011 -Grosses marges | -79 millions d’euros d’entretien en 2010 -Frais lors de création de magasins très élevés-Collaboration avec sous traitants (risques de plagias, contrefaçons) et donc dégradation d’image -L’approvisionnement est long car production artisanale -Difficile de coordonner demande et production -Les sous traitants dans les pays en développement ne respectent pas la législation du travail (p 13) |

Axes stratégiques | Types | | Illustrations |
| Pénétration | Non| Hermes joue sur son savoir faire et n’est pas dans une guerre des prix |
Stratégie de croissance | Expansion mission | Oui | Ouverture de nouveaux magasins ou de nouveaux marchés, promotion via des défilés, évènements participation de DAS |
| Expansion métier | Oui | Besoin d’innover, savoir faire unique, appel à des spécialistes pour avoir un produit dequalité. |
| Diversification | Oui | Activité de textile à la base puis activité de service de thé mais ce n’est pas leur objectif de base. (divers conglomérale) |
Stratégie concurrentielle | Domination par les cout | Non | |
| différenciation | Oui | Hermes fait des prix élevés mais cela résulte du cout de la production élevé. Leur prix sont> aux concurrents ce qui est gage de qualité. Sophistication = produit valorisé par la clientèle |
| Innovation | Oui | p.19 Hermes réinvente son artisanat cour écraser la concu et satisfaire la clientèle. Exemple de la cravate |
| Niche | Oui | Car spécialisé dans le luxe haut de gamme |
| Retrait | Non | |
| Alliance...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Hermes
  • Hermes
  • Hermès
  • Hermes
  • Hermès
  • Hermes
  • hermes
  • Hermes

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !