Hernani acte iii scène 4

Pages: 6 (1282 mots) Publié le: 26 avril 2012
Victor Hugo est un romancier, un poète et un dramaturge né en 1802 et mort en 1885. Il prône un nouvel ordre dramatique en rejetant les codes classiques, le drame romantique. En effet, Hugo est un auteur adepte du romantisme. L’écrivain a un goût prononcé pour la poésie. Il définit la place et la mission du poète : celui qui voit, celui qui nomme les choses et celui qui éclaire. Ainsi, sa poésiea un caractère prophétique. Victor Hugo défend les opprimés, puisque son œuvre est peuplée d’exclus, de victimes de la pauvreté et de l’injustice, de hors-la-loi, comme Jean Valjean, de « monstres », comme Quasimodo, ou encore de proscrits, comme Hernani. Mais pour lui, cette situation n’est pas irrémédiable, et l’humanité tend vers un idéal, auquel les exclus accèdent grâce à des sacrifices ou àl’amour. Sa pièce « Hernani », présentée en 1830, décrit l’histoire d’un jeune noble proscrit par le roi, Hernani, et qui lutte contre celui-ci. En effet, ils sont tous deux épris de Dona Sol, qui elle est amoureuse d’Hernani. Mais elle est promise au vieux duc Don Ruy Gomez, qui l’aime. Cette pièce a suscitéun vif débat entre les auteurs partisans du classicisme, et les auteurs romantiques. En effet, ce drame rejette la tragédie classique et ses codes, puisque la pièce ne présente pas d’unité de lieu, de temps et d’action, entre intrigue sentimentale et politique. La règle de vraisemblance est également négligée. La scène 3 de l’acte IV est unetirade d’Hernani à l’attention de Dona Sol. Il lui demande de renoncer à son amour pour lui car le malheur et la mort l’entourent, et qu’il veut la protéger. Comment les caractéristiques du héros romantique sont mises en valeur dans ce texte ?Pour répondre à cette question, nous verrons d’abord en quoi Hernani est un homme sensible, puis nous étudierons pourquoi le destin de celui-ci lui échappe.


Dans cette partie, nous verrons pourquoi nous pouvons dire qu’Hernani est un homme sensible.
Tout d’abord, Hernani dans cet extrait a un statut devictime. En effet, il utilise les champs lexicaux de la mort et des aléas du sort, comme au vers 21 avec « funèbres » ou au vers 2 avec « malheur ». De plus, il emploie le champ lexical du corps et des cinq sens, comme au vers 8 avec « yeux » ou au vers 26 avec « tête ». Ces champs lexicaux combinés nous montrent qu’Hernani perçoit comme une malédiction autour de lui, qui lui pèse sur le cœur. Deplus, le personnage est solitaire, comme nous l’indique le vers 13 : « Je n’ai plus un ami qui de moi se souvienne ». Les champs lexicaux employés associés à la solitude du personnage contribuent au registre tragique de la scène. Par ce registre, on comprend qu’Hernani se voit et se décrit comme un martyr.
Hernani se plaint de sa condition et s’épanche avec lyrisme. Ainsi, il déplore sonstatut de victime mis en relief par le registre tragique de la scène. On le voit aux mots « remords » (v. 3), « pitié » (v.17) et « Hélas ! » (v.32). Le personnage emploie de nombreuses exclamations qui traduisent les élans de sa sensibilité, comme au vers 1 avec « Monts d’Aragon ! Galice ! Estramadoure ! » ou au vers 31 avec « Oh ! fuis ! ». Ces éléments indiquent un registre élégiaque utilisé parHernani. Ce registre est lié au registre tragique, puisque la plainte d’Hernani découle de son statut de victime.
Cet extrait, une longue tirade d’Hernani, alterne entre monologue et dialogue. En effet, le personnage répète beaucoup le « je », comme au vers 23, qui est le plus caractéristique de cette insistance : « Où vais-je ? je ne sais. Mais je me sens poussé ». De plus, cette tirade...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Hernani acte iii scène 4
  • Hernani acte iii, scène 4
  • commentaire hernani acte III scène 4
  • Hernani acte i scène 2 et acte iii, scène 4
  • Misanthrope-acte iii scène 4
  • Macbeth acte iii, scène 4
  • Acte iii scéne 4 le misanthrope
  • Le cid

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !