HIDA COURRRONEMENT DE CHARLEMAGNE

860 mots 4 pages
HISTOIRE DES ARTS
Le sacre de l’empereur Napoléon Ier et couronnement e l’impératrice Joséphine dans la cathédrale Notre Dame de Paris

1806-1807
Jacques Louis David (1748-1825)

Mots-clés

Lieu de création
Arts plastiques
Musique
Histoire
Français
Espagnol

Domaine(s) : arts de l’espace, arts du langage, arts du son, arts visuels

Thématique privilégiée : « arts et pouvoir »

Je situe l’œuvre :
1. Dans l’histoire :
Antiquité moyen Âge renaissance 1700 1800 1900 2000

2. Dans l’espace géographique :

Mes premières impressions : J’ai l’impression que dans le tableau il y a certain pouvoir et le tableau est très dense. Les couleurs dorées et blanche me donne l’impression que cela est très important. J’ai l’impression que les gros piliers prenne tout la place dans le tableau, Napoléon qui est au centre est lumineux se qui me donne l’impression que c’est un personnage très important et que sa femme l’est tout de même aussi. Devant la densité de la foule je suis un peu perdue mais il ya un trou juste devant le tableau et j’ai l’impression d’assister au couronnement. Toute ses couleurs ne sont que des couleurs vivent ou chaude, se qui me donne envie de le regarder.

Présentation: Ce tableau a été peint de 1806-1807 par Jacques Louis David, cette toile mesure 6.21 mètre de hauteur et 6.79 mètre de largeur, c’est une penture à l’huile. Elle est exposer dans la cathédrale notre dame de paris, ou sont représenter pie VII et des cardinaux ainsi que des grands dignitaires de la cour et de l’armer pour assister au couronnement de l’impératrice Joséphine. La scène s’ouvre avec cet immense tapis bleu vert qui invite à se joindre à la foule. Effet réussi car Napoléon aussitôt s’exclama : « se n’est pas une peinture on marche dans se tableau ». Tout les regards se tende vers la couronne qui est le point focale du tableau qui se détache derrière elle sur un pend de rideau vert comme pour attirer encore plus le regard vers cette

en relation