Hist

1215 mots 5 pages
L'Assemblée Constituante et la prise de la Bastille (17 juin 1789 - 14 juillet 1789) [modifier]
L'Assemblée fraîchement élue s'occupe immédiatement des finances - trouver les crédits nécessaire au comblement de la dette nationale - et du peuple. La dette publique est consolidée, et les impôts existants sont déclarés illégaux, mais provisoirement reconduits pour la durée de l'exercice de l'assemblée. Cela restaure la confiance des financiers et leur donne un fort intérêt pour son maintien en place. Pour le tiers état, des comités sont créés pour résoudre les problèmes de manque de nourriture.

Le précédent plan de Necker — de conciliation, un arrangement complexe dont la principale idée était d'accepter quelques points en faveur du Tiers tout en restant ferme sur les autres — a été dévié par des événements.

Plus intéressé par les conseils de Necker, Louis XVI, sous l'influence des courtisans de son conseil privé, résout d'aller à l'Assemblée, pour annuler ses décrets, commander la séparation des ordres, et dicter les réformes à effectuer par les États généraux reconstitués.

Cependant Louis XVI reste à Marly et fait fermer la salle, pour empêcher l'Assemblée de se réunir quelques jours, le temps d'être lui-même prêt. L'Assemblée déplace ses délibérations dans la salle du jeu de paume, où les députés prêtent le Serment du Jeu de Paume le (20 juin 1789), de ne pas se séparer tant qu'ils n'auront pas donné à la France une constitution.

Deux jours plus tard, privée de l'entrée dans la salle du jeu de paume, l'Assemblée Nationale se réunit dans l'église de Saint-Louis, où elle est rejointe par la majorité des représentants du clergé : les efforts pour restaurer le vieil ordre ont servi seulement à accélérer les événements. Quand, le 23 juin 1789, en accord avec ses plans, le roi s'adresse finalement aux représentants des trois ordres, il est reçu dans un silence plombé.

Il conclut en ordonnant à tous de se disperser, et est obéi par les nobles et le clergé

en relation

  • Hist
    13280 mots | 54 pages
  • Hist
    9538 mots | 39 pages
  • Hist
    1227 mots | 5 pages
  • Hist
    861 mots | 4 pages
  • hist
    1075 mots | 5 pages
  • Hist
    3487 mots | 14 pages
  • hist
    3035 mots | 13 pages
  • Hist
    1005 mots | 5 pages
  • Hist
    2269 mots | 10 pages
  • Hist
    2012 mots | 9 pages