Histoire de la littérature française : la chevalerie

1318 mots 6 pages
Histoire de la littérature française
La Chevalerie

L’apparition du Graal aux chevaliers de la Table Ronde
La chevalerie est une caste supérieure de guerriers au code moral très strict, et se donnant pour mission de protéger la veuve et l’orphelin.
Au cours du XIe siècle, dans tout l’Occident chrétien, se développe une nouvelle classe sociale, celle des chevaliers. En fait, pour être juste, on devrait dire la caste des chevaliers, car les chevaliers n’ont jamais fait partie de la grande classification qui va de soi au Moyen Âge parce qu’au départ, ils sont recrutés dans toutes les classes. Ils sont d’abord et avant tout des spécialistes de la guerre, rassemblés autour des maîtres du pouvoir, les aidant à défendre le territoire et à maintenir la paix.
La guerre au XIIe siècle n’est pas seulement une lutte opposant deux peuples, comme c’est souvent le cas aujourd’hui. Elle est intégrée à la vie quotidienne, conséquence, souvent, du régime féodal. Quelles qu’en soient les motivations, elle est un facteur de troubles et d’insécurité, provoquant la misère et la famine du peuple, qui ne participe pas à la lutte, mais en subit toutes les retombées économiques et morales. À cela, bien entendu, il faut ajouter le désordre intérieur : en toute époque de crise et d’insécurité, il faut survivre, d’où l’apparition d’un banditisme qui prend les formes les plus diverses. La chevalerie aurait donc été créée pour garantir la société de tous les désordres, intérieurs et extérieurs. Son code moral lui impose la protection de la veuve et de l’orphelin, c’est-à-dire de tous les démunis.
Si, au départ, le chevalier provient de n’importe quelle couche de la société, la chevalerie se trouve peu à peu rassemblée par sa situation privilégiée au faîte de l’édifice politique et social. En effet, l’évolution récente de l’art de la guerre a fini par rendre plus efficaces les combattants dont l’armement était complet – armement dont la pièce maîtresse était le cheval. Rapidement,

en relation

  • chevalier
    428 mots | 2 pages
  • De la chevalerie a la franc-maconnerie
    2886 mots | 12 pages
  • Roman chevalerie
    574 mots | 3 pages
  • Il vous faut 20 fans pour pouvoir tourner la roue
    14865 mots | 60 pages
  • Chevalerie
    4999 mots | 20 pages
  • Code de la Chevalerie
    927 mots | 4 pages
  • musique opus 25
    253 mots | 2 pages
  • Les chevaliers
    455 mots | 2 pages
  • la chevalerie
    4440 mots | 18 pages
  • Destinée
    2319 mots | 10 pages