Histoire de la pensée économique (Cours Fac éco-gestion L2)

15016 mots 61 pages
Partie 1:

La théorie Classique

La théorie Classique va prendre naissance dès le XIX° siècle avec des auteurs tels que Malthus, Ricardo, Smith, Mill. Cette école va avoir un certain nombre de points communs et des divergences.
Le premier des Classiques est Adam Smith.

Les écoles classiques n’apparaîtront à posteriori et c'est Marx qui donnera ce nom à ces auteurs.
Ces auteurs dit classiques sont considérés comme les pères fondateurs de l'économie moderne car ce sont les premiers à construire à la fois des concepts, et des modes de pensées qui lui sont propres.

I- Adam Smith (1723-1790) :

Cet auteur va être abordé selon 3 points : le contexte dans lequel l'auteur énonce sa pensée
Les apports et polémiques
L'apport à travers le temps.

1) Le contexte dans lequel l'auteur énonce sa pensée :

Smith va être au point de départ de la révolution industrielle avec un exode rural massif lié à la loi sur les Landcloser. Il y une masse de paysans pauvres qui vont aller vivre en ville, ce qui va alimenter une main-d’œuvre indispensable pour la révolution industrielle.
C'est aussi le passage à un mode de production industriel et pour la première fois on a réunit dans une même structure des hommes qui vont travailler ensemble, la manufacture.

Smith va voir dans ce tournant une chance pour l'avenir. Smith est d'abord un philosophe et fait parti du courant de pensée sentimentaliste, il a pour ami David Hume, avec l'idée que l'homme n'est pas guidé par la raison mais par les sentiments. « La société a ses origines dans l'instinct.... »

Le processus social commence par l'instinct et se développe par les sentiments, comment va t-il passer de ces idées philosophiques à l'économie ?
Smith conçoit sa théorie du plaisir pas la sympathie qui engendre l’empathie, l'individu est comme ça car il en tire un profit personnel. Les comportements sont dictés par la recherche de la sympathie des autres.

Comment concilier ça avec la volonté

en relation

  • Prépa
    14338 mots | 58 pages
  • Albert camus
    15509 mots | 63 pages
  • Economie de la formation
    21911 mots | 88 pages
  • guide des metiers
    86656 mots | 347 pages
  • Tez
    214975 mots | 860 pages
  • Réussir les études sup
    51487 mots | 206 pages
  • Parution du 17 juin 2015
    70007 mots | 281 pages
  • Efficacité de la gestion de la fertilité des sols
    129140 mots | 517 pages