Histoire de mariveux

3420 mots 14 pages
Cet article est une ébauche concernant un écrivain français, le théâtre et un ou une dramaturge.
Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.
Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.
Marivaux

Portrait de Marivaux peint par Louis-Michel van Loo.

Données clés
Nom de naissance Pierre Carlet Chamblain de Marivaux
Activités Écrivain, dramaturge, journaliste
Naissance 4 février 1688
Paris, Royaume de France
Décès 12 février 1763 (à 75 ans)
Paris, Royaume de France
Langue d'écriture français
Genres Comédie, roman
Œuvres principales
L'Île des esclaves (Comédie, 1725)
La Vie de Marianne (Roman-mémoires, 1731-1742)
La Colonie (Comédie, 1750)
Le Jeu de l'amour et du hasard (Comédie, 1730)
Le Paysan parvenu modifier Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux, communément appelé Marivaux, baptisé le 4 février 1688 à Paris où il est mort le 12 février 1763, est un écrivain français.
Homme solitaire et discret à la personnalité susceptible, longtemps mal compris1, il fut un journaliste, un romancier, mais surtout un auteur dramatique fécond qui, amoureux du théâtre et de la vérité, observait en spectateur lucide le monde en pleine évolution et écrivit pour les Comédiens italiens, entre 1722 et 1740, des comédies sur mesure et d’un ton nouveau, dans le langage « de la conversation ». Il est, après Molière, Racine, Pierre Corneille et Musset le cinquième auteur le plus joué par la Comédie française.
Sommaire [masquer]
1 Biographie
1.1 Jeunesse et études
1.2 Premiers essais
1.3 Une passion : le théâtre
1.4 Le philosophe et le moraliste
1.5 L’œuvre romanesque
1.6 Dernières années
2 Théâtre
2.1 Les objectifs
2.2 Le « marivaudage »
3 Marivaux et Voltaire
4 Œuvres
4.1 Pièces de théâtre
4.2 Feuilles et feuilletons
4.3 Romans et récits parodiques
4.4 Romans inachevés
5 Annexes
5.1 Notes et références
5.2 Bibliographie
5.3 Liens externes

en relation