Histoire de l'art: l'hist de jeuxvidéo

670 mots 3 pages
Sujet Histoire des arts :
L’histoire des graphismes du jeu vidéo

Observations :

1° partie : Formes des graphismes a)Définitions
Pixels : Surface d’une image pouvant être transmise sur un écran.
Bits : Unité d’information pouvant prendre la valeur de 0 ou la valeur de 1.
Idéaliser : Rendre quelque chose plus ou moins forts, plus ou moins intelligent etc… que ce qu’il est réellement.
Exemple : 2 bits = 4 informations : 00, 01, 10, 11 ; 4 bits = 16 informations : 0000, 0001, 0010, 0100, 1000, 1111, 1110, 1101, 1011, 0111, etc… b) Différents bits
Différents type de bits utilisés dans les jeux vidéos: * 4 bits : utilisé dans les premiers jeux vidéos, comme tennis for two. Ils étaient aussi utilisés dans les machines d’arcades. De plus, il n’y avait que deux couleurs : le blanc et le noir. * 8 bits : c’est l’apparition des premières couleurs, avec Space Invaders, Donkey Kong ou même Pac-Man. Une des consoles de salon sortie en France en disposant était l’Atari 2600. * 16 bits : à partir de ce type de bits, deux pixels peuvent se superposer pour faire un fond 2D, comme par exemple Mario Bros sortie en 1983 (au Japon) et en 1986 sur NES. Maintenant il y a au total 65 536 couleurs maximum dans un jeu. La console de salon la plus vendu en 16 bits était la Megadrive, sortie en 1990. * 32 bits : nous sommes passés sur des 4 294 967 296 couleurs maximum et c’est aussi l’apparition du 3D avec comme premier jeu Wolfenstein 3D, sorti en 1992, qui était un faux 3D car on ne pouvait pas déplacer la caméra c’est elle qui se déplaçait seul. * 64 bits = rien ne le change du 32 bits à part le nombre de couleurs. * 128 bits : le nombre de couleurs est si important que, utilisé à grande puissance, les graphismes se rapprochent énormément de la réalité. Les 1° consoles de salon 128 bits étaient la PlayStation 3 et la X Box 360. Et grâce au 128 bits, les flammes peuvent être parfaitement réalistes. c)Le mode 7
Voir copy.
2° partie :

en relation