Histoire de l'urbanisme vision eutopique

1618 mots 7 pages
Criticat
Patrick Guedess
Theoricien de l'architecture et urbanisme en Ecosse.

Introduction et questionnements.

Distinction entre urbanisme et urbanisation.
Urbanisation : processus develoeppemnt d'une ville
--> expansion radio concetrique en plusieures couronnes, sur les confins de la mettropoles
C'est un phenomene a plusieurs cause, dont l'urbanisme
L'urbanisation est la matiere premiere de l'urbanisme

Urbanisme action plannificatirce raisonnee sur ce phenoomene d'urbanisation
--> processus de canalisation de l'urbanisation.

Urbanisation sans urbanisme : Benedicte Grosjean : villes diffuses en Belgique.
Phenomene d'urbanisation en Europe, dont l'Italie, Flandres, diffuse et repartie dans le territoire de maniere informelle different du systeme radio concentrique avec pourtant toutes les particularites d'une ville. Le phenomene de villes diffuses est massif en Europe : exemple photo de l'Europe vue d'une satelite la nuit. Grappe de lumiere, chapelets de points lumineux.
L'Europe est comme une grande metropole. Les villes principales sont reliees par une matiere urbaine homogene, dans le territoire, fabriquant dans le paysage une ville sans auteur.
En France, on voit les progressions comme l'ecorse des arbres.

La diffusion urbaine a une logique propre qui n'est pas le produit d'une planification.

L'urbanisation n'est pas le contraire de l'urbanisme. Ce n'est pas forcement qqch de chaotique.
Les deux sont lies. Pas de maniqueisme.
L'urbanisme produit de l'urbanisation. On genere de l'urbanisation. Aucun projet d'urbanisme ne peut pretendre de controler l'urbanisme qu'il a generer : ex Brasilia et Chandigar.
Villes Exnihilo des années 50. Villes paradigme de fondations (différentes de villes de formations, faites dans le temps, suites à la somme d'opérations successives).
Exemple, les villes coloniales sont exnihilo.
Chandigar et Brasiliia, sont des villes fondations, avec un depassement par leur propre realite.
L'urbanisation generee

en relation

  • Éxposé "les chatiments" ruy blas - hugo
    6439 mots | 26 pages