histoire de l'art

Pages: 13 (3129 mots) Publié le: 5 janvier 2015
Programme d’histoire de l’art
! Naissance de la modernité en peinture 1860 – 1890 (Manet, Cézanne, cubisme, peinture
Fauve, le groupe de Brücke)
! Naissance de l’abstraction (Kandinsky, Mondrian, Malevitch)
! Dada
! Le surréalisme (Magritte)
! L’école de New York (l’action painting, Jackson Pollock, colorfield painting)
! L’art informel (artiste se battant avec la matière)
! Le Pop Art(Andy Warhol, Lichtenstein)
! Les nouveaux réalistes
! L’art minimal (théorie de Fluxus)
! Réalisme – hyper réalisme
! Contemporain


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1

Cours du 07/10/2014

Académisme – Néoclassicisme
Sujet doitêtre en référence avec l’Antiquité
La naissance de Vénus – 1863 – Alexandre Cabanel (catégorie peinture d’histoire – Prix du
salon) huile sur toile


 


 
Vénus est née après la chute des Titans. Chronos a tranché le sexe de son père Ouranos,
après cela le reste de la semence de celui-ci c’est transformé en écume qui engendra la
déesse. Les petits anges sont appelés putti (putto ausingulier). Elle est la déesse de l’amour
et de la beauté dans la mythologie romaine. Il est plus approprié de parler de la naissance
d'Aphrodite, la Vénus romaine ayant repris les caractéristiques d'Aphrodite (son nom vient du
mot "aphros" qui signifie l'écume).


 

 

2

Toujours en 1863 cette fois-ci au salon des refusés apparaît Manet.
Le déjeuner sur l’herbe – 1863 – Manet 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Premier tableau moderne de l’histoire de l’art. Rejetée par le jury du Salon de 1863 à cause
de son refus volontaire de la mimesis (règle qui consiste à reproduire la fidélité la plus poussée
à la nature. Mis en place par les grecs etrepris à la Renaissance). Elle en constitua la
principale attraction, objet de moqueries et source de scandale. Le nu féminin à l’époque
était réservé aux déesses.
Manet revendique dans Le déjeuner sur l'herbe l'héritage des maîtres anciens et s'inspire de
deux œuvres. Le Concert champêtre du Titien, alors attribué à Giorgione, fournit le sujet,
tandis que la disposition du groupe centrals'inspire d'une gravure d'après Raphaël : Le
jugement de Pâris. Mais dans Le déjeuner sur l'herbe, la présence d'une femme nue osant
défier du regard au milieu d'hommes habillés n'est justifiée par aucun prétexte mythologique
ou allégorique. La modernité des personnages rend obscène, aux yeux de ses
contemporains, cette scène presque irréelle.
Manet à travers ces problèmes de perspective, deproportion et de modelage refuse
l’affirmation d’Alberti « la peinture est une fenêtre ouverte sur le monde et affirme que son
image n’est qu’une image ». Par cette rupture, il invalide totalement la notion de
représentation (de trompe l’œil) et interdit à la peinture de copier la réalité définitivement.
Soit la peinture parlera d’elle même (ex : Abstrait, Pollock).


 

 

3

Lapeinture va pouvoir parler d’elle même, elle va donc devoir se redécouvrir en détruisant
progressivement chacun de ces cinq éléments :
1.
2.
3.
4.
5.

Le sujet (Dada)
Les figures (abstraction)
La perspective (Picasso)
La lumière (impressionnistes)
La couleur (les Fauves)

Tout ceci est à rapprocher de l’invention de la photographie (1832 Nicéphore Niépce
première photo). Manet réitèreson coup avec l’Olympia.
L’Olympia – 1865 - Manet

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Dans les années 1870, Manet se rapproche de plusieurs artistes indépendants comme lui. Ils
formeront ensemble le groupe des impressionnistes dont le travail sera lié à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Histoire de l'art
  • histoire de l'art
  • Histoire de l'art
  • Histoire de l'art
  • Histoire de l'art
  • Histoire de l'art.
  • Histoire de l'art
  • Histoire de l'art

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !