Histoire des Arts

505 mots 3 pages
-« Le chant des partisans » : Arts Etats Pouvoir : De la mélodie... au chant engagé Le chant des partisans est à l’origine une composition en russe de la chanteuse -compositrice russe Anna Marly. Retenue pour être l’indicatif sifflé de l’émission « Honneur et patrie » de la BBC, la mélodie émouvante devient un chant engagé avec le texte écrit par Joseph Kessel (écrivain, journaliste français, un des premiers grands reporters, académicien) et son neveu Maurice Druon (écrivain et académicien).
La première version a été enregistrée par Germaine Sablon et diffusée régulièrement sur les ondes de la BBC. Les paroles ont été publiées clandestinement dans les « Cahiers de la libération » à l’automne 43.

Le chant des partisans : la force des mots
-Ce chant s’adresse : « ami, partisans, ouvriers et paysans, saboteurs, camarades, tueurs, compagnons » sont appelés à résister. Le partisan est un combattant volontaire qui n’appartient pas à une armée régulière. Camarades et compagnons ont une connotation politique et indique l’appartenance à un groupe. Mais tous les Français libres sont appelés à rejoindre le mouvement.
La Résistance est l’armée des ombres et le combat s’organise depuis le maquis et avec des réseaux.
-Pourquoi résister ?
« Le vol noir des corbeaux sur nos plaines, les cris sourds du pays qu’on enchaîne, l’ennemi, la haine à nos trousses, la faim qui nous pousse, la misère, dans la nuit la liberté nous écoute » sont autant de raisons de résister.
Le vocabulaire utilisé ici exprime la désolation de l’occupation tout autant que l’espoir de défendre les valeurs de la République, dont la liberté.
-Comment répondre à l’appel à la Résistance « c’est l’alarme, le prix du sang et des larmes, sortez de la paille les fusils, la mitraille, les grenades, les tueurs à la balle et au couteau, tuez vite, saboteurs, dynamite, nous qui brisons les barreaux des prisons de nos frères, on marche, on tue, on crève, un ami sort de l’ombre à ta place » indiquent

en relation

  • Histoire des arts
    1036 mots | 5 pages
  • histoire des arts
    1968 mots | 8 pages
  • Histoire des arts
    300 mots | 2 pages
  • Histoire des arts
    2947 mots | 12 pages
  • Histoire des arts
    380 mots | 2 pages
  • histoire des arts
    494 mots | 2 pages
  • Histoire des Arts
    776 mots | 4 pages
  • histoire des arts
    351 mots | 2 pages
  • Histoire des arts
    494 mots | 2 pages
  • Histoire Des Arts
    1754 mots | 8 pages