Histoire des idées politiques

496 mots 2 pages
I LA PENSEE ANTIQUE
1 Platon
Il est né en 428 av. J.-C. - Principales œuvres : La République, La politique, Les lois.
Il est considéré comme le premier théoricien de la lutte des classes.
Sa philosophie conservatrice et totalitaire prône une société inégalitaire et non libérale, où le destin de l’homme est lié à la société. Il a développé l’idée de 4 formes de gouvernement :
La timocratie, le gouvernement par l’honneur, dirigé par la caste des chefs vertueux, voués à l’intérêt général, et fondé sur une séparation des pouvoirs. Mais Platon reconnaît le risque de déviance vers l’oligarchie. Ce système est celui des cités grecques archaïques ; - L’oligarchie, fondée sur le critère de la richesse. Pour Platon, il s’agit d’un système perverti, dangereux pour la société car porteur de divisions et d’affaiblissement en cas d’attaques extérieures ; - La démocratie, gouvernement des pauvres contre les riches. Ce système est également condamné car le pouvoir n’appartient pas aux plus sages, mais aux plus démagogues, et ne respecte pas la spécialisation des castes qui fait la force des cités ; - La tyrannie, gouvernement d’un homme agissant pour ses intérêts. Ce système est condamnable pour Platon, sauf si le tyran peut être orienté dans ses choix par un philosophe.
Ces 4 formes se succèdent : à l’âge d’or timocratique de la Grèce archaïque apparaissent cupidité et soif de pouvoir, entraînant une oligarchie à accaparer le pouvoir. Les révoltes populaires conduisent à la démocratie.
Celle-ci entraîne nécessairement une mauvaise gestion et des crises, qui suscitent la recherche d’un protecteur, le tyran. Celui-ci a alors besoin de la guerre pour maintenir son pouvoir et susciter une unité autour de sa personne, entraînant ruine et risque de domination étrangère. Le philosophe est seul capable de trouver la vraie voie. Avec le mythe de la caverne, Platon montre que l’homme ne peut connaître toute la vérité. Platon tire la conclusion qu’il ne faut pas modifier la

en relation

  • HISTOIRE DES IDEES POLITIQUES
    12475 mots | 50 pages
  • Histoire des idees politiques
    30170 mots | 121 pages
  • Histoire des idées politiques
    22046 mots | 89 pages
  • Histoire des idées politiques
    4146 mots | 17 pages
  • Histoire des idées politique
    10145 mots | 41 pages
  • histoire des idées politiques
    8283 mots | 34 pages
  • Histoire des idées politiques
    11356 mots | 46 pages
  • Histoire des idées politiques
    11872 mots | 48 pages
  • Histoire des idées politiques
    10876 mots | 44 pages
  • Histoire des idées politiques
    33275 mots | 134 pages