Histoire des institutions

3449 mots 14 pages
Conseil d’Etat 5ème et 4ème sous-section réunies 10 avril 2009

INTRO refaire liens et annonce de plan

La discrimination est classiquement définie comme la « différenciation contraire au principe de l’égalité civile consistant à rompre celle-ci au détriment de certaines personnes physiques en raison de leur appartenance raciale ou confessionnelle, plus généralement par application de critère sur lesquels la loi interdit de fonder des distinctions juridiques abstraites (…) ».
Il s’agit ainsi d’une atteinte illégitime au principe d’égalité pourtant solennellement proclamé à l’article 1er de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789.

Au cours de l’année 2007, M. EL HADDIOUI, fonctionnaire de police d’origine marocaine a passé le concours interne d’officier de la police nationale. Ce dernier a figuré parmi les cinquante candidats admissible sur près de sept cent candidats. Il a alors passé les épreuves d’admission au nombre desquelles l’épreuve d’entretien oral. Lors de cette épreuve, le jury n’a pas hésité à lui poser des questions sur son origine, ses pratiques confessionnelles ainsi que sur celles de son épouse. Aux termes de la procédure,le jury, réuni pour délibérer, attribue à M. El Haddioui la note éliminatoire de 4/20. Le candidat malheureux alerte immédiatement le MRAP, association de lutte contre le racisme, avant de se tourner vers la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (HALDE). Celle-ci entreprend d'instruire le dossier, dans un contexte de forte mobilisation médiatique. Mais M. El Haddioui, sans attendre la fin de cette instruction, saisit le Conseil d'Etat, le 27 décembre 2007, d'un recours pour excès de pouvoir dirigé contre la notification du refus d'admission au concours (irrecevable car la lettre de notification ne fait pas grief) et contre la délibération du jury lui attribuant une note éliminatoire (la requête est, sur ce point, recevable). Le MRAP, de son côté, présente au

en relation

  • Histoire des institutions
    1434 mots | 6 pages
  • Histoire des institution
    327 mots | 2 pages
  • Histoire des institutions
    2948 mots | 12 pages
  • Histoire des institutions
    1683 mots | 7 pages
  • Histoire des Institutions
    3672 mots | 15 pages
  • Histoire des institutions
    2512 mots | 11 pages
  • Histoire des institutions
    1134 mots | 5 pages
  • Histoire des institutions
    330 mots | 2 pages
  • Histoire des institutions
    10225 mots | 41 pages
  • Histoire des institutions
    968 mots | 4 pages