histoire experise

8372 mots 34 pages
1 L’Expertise

Dans cette partie, nous allons définir les notions d’expertise et d’expert. Puis, nous analyserons les usages de l’expertise dans nos sociétés de manière générale. Ensuite, nous reviendrons sur l’émergence de l’expert pour les IRP et son usage actuel très inégal. Pour finir, nous mobiliserons les travaux de Michel Villette (2005) pour comprendre l’importance de l’aspect économique dans les pratiques des cabinets.

1 Définition de l’expert et de l’expertise

L’histoire de l’expertise, donc indirectement de l’expert est faite de position contradictoire. Dans nos sociétés, les experts ont connu des statuts et une reconnaissance ambiguë, ils ont été critiqués mais aussi adulés à tour de rôle. Une boutade en introduction du livre de M. Villette illustre parfaitement une des reproches qui est faite aux consultants et experts intervenant en entreprise : « Un consultant est quelqu’un qui vous emprunte votre montre pour vous donner l’heure, et qui part avec la montre dans sa poche ». Cependant, il est indéniable que le recours à l’expertise, dans tous les domaines de la société n’a cessé de croitre au fil des années. Certaines thématiques se prêtent encore plus au recours à l’expertise, ainsi Quinn (2000) identifie la thématique des risques psycho-sociaux (RPS) comme une thématique représentant l’« âge d’or » de l’expertise autour de la santé au travail. L’expertise est donc devenue une pratique courante, régulière et qui touche à l’ensemble des domaines de la vie publique. La définition de l’expertise est une question qui a fait et qui fait l’objet d’enjeux et de débats multiples.
Dans la littérature scientifique, la définition d’expertise ne fait pas consensus. Ainsi on trouve des positions et des typologies différentes de l’expertise. Certaines s’appuient sur le secteur d’expertise (judiciaire, professionnel et scientifique). D’autres définitions de l’expertise se basent sur les caractéristiques de ces fonctions sociales. Une autre approche sacralise le

en relation