Histoire littéraire au moyen age

Pages: 5 (1133 mots) Publié le: 31 mars 2011
MOYEN AGE

1) Le fait médiéval

Il n'y a pas de normes littéraires.
Les notions moyen âge et littérature sont postérieures à la période en elle-même.
L'idée de moyen âge date de la renaissance, et vise à instaurer une fracture avec la période antérieure afin de se différencier le plus possible.
Le moyen âge n'est pas une période d'ignorance ou de pauvreté systématique : Il y a unpremier décollage économique au 12ème siècle et la création des cathédrales est une forme de renaissance avant la lettre.

« Les hommes d'alors sont des nains montés sur des épaules de géant » Bernard de Chartes – 1115.
=> Respect pour les auteurs antiques : Ciceron, Ovide, Terence dont les textes sont à la base de la grammaire et de la rhétorique. Là ou la renaissance va vouloir penser en terme dedémarcation, le moyen-âge voit en terme de continuité.

Au moyen-âge le latin est la langue de référence et il n'y a pas de chauvinisme à l'utilisation de telles ou telles langues même si de nombreux texte comme ceux de Renart et Pathelin sont truffés de passages où on se moque allégrement de la façon de parler propre à chaque régions.
La première littérature française est en langue latine.Au 16ème siècle, question sur le choix de la langue au niveau religieux, littéraire et politique.

En 842, les serments de Strasbourg, paraphés par Charles le Chauve et Louis le Germanique qui font alliance contre leur frère Lothaire, sont considérés comme la possibilité d'utiliser une autre langue que le latin comme langue diplomatique et juridique.

Ce qu'Emanuelle Baumgartner dénomme la« légitimation de la langue vulgaire » adviendra plus tard. L'on aura ainsi en 881, 29 vers assonancés en langue romane qui font suite à une pièce dédiée à Sainte Eulalie.

Vers 1100, une poésie lyrique en langue d'oc se développe dans le sud de la France via les troubadours qui auront un peu plus tard leur équivalent au nord : les trouvères.

S'exprimer dans une langue autre que le latin estnécessaire à tous, même aux clercs.
Il y a une utilisation parallèle des deux univers linguistiques : roman et latin. Ce bi-linguisme est difficile. Le clergé sait que le latin périclite, les solécismes prolifèrent et les incorrections pullulent.
Le latin reste obscur pour beaucoup et le clergé sait que la langue n'a pas qu'une fonction religieuse. On écrira donc des textes -en latin- jusqu'au14ème siècle, des arts poétique destinés à la composition des textes en roman.

Il y a un mépris pour la langue romane qui est perçue comme incapable d'être un jour savante ou réglée.

L'occitan se diffuse vers l'Italie et l'Espagne mais s'atomise lui même car n'arrive pas à se s'ancrer dans les moeurs. Il devient une langue provinciale.
Au nord, il y a de nombreux dialectes :l'anglo-normand qui sert de propagande à la dynastie des Plantagenêt et le picard s'étend dans la bourgeoisie du nord.
Comme le dit Anne Berthelot : on se trouve souvent en présence « de poussières de dialectes encore très instables ».

C'est d'Italie que vient le premier exemple d'élaboration d'une langue ayant les mêmes aptitudes expressives et argumentatives que le latin tout en étant compréhensivepar les contemporains.

Dante (1265-1321) dans la vita nova et la divine comédie, définit le « dolce stil novo » transcrit le sentiment amoureux tout en étant apte à la réflexion et l'analyse.
Le but est de retrouver la mémoire d'une langue originelle qui met en œuvre les quatre sens définit par la patristique pour la lecture de la Bible : littérale, allégorique, moral et anagogique.

EnFrance, c'est Guillaume de Machaut qui définit en 1370 le travail propre à l'écrivain en langue romane avant que n'apparaissent les codifications des moyens stylistiques et grammaticaux d'écrire en français notamment avec l'art de dictier d'Eustache Deschamps (1392) et l'Archiloge Sophie de Jacques Legrand (vers 1400).

Dès le 13ème siècle, la langue romane concurrence le latin dans l'écriture...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Histoire littéraire: le moyen-âge
  • Histoire littéraire le moyen âge
  • Histoire litteraire, moyen age , baroque
  • Histoire des courants littéraires moyen age
  • Histoire de la philosophie
  • Histoire
  • Histoire de l art moyen age
  • Histoire du moyen age

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !