Histoire Mus E Michelin

1207 mots 5 pages
Musée Michelin

I – De Barbier-Daubrée à Michelin
Deux cousins parisiens sont à l’origine de la dynastie industrielle Michelin : Aristide Barbier et Edouard Daubrée. Le premier rejoint le second à Clermont-Ferrand en 1832 pour créer la société « Barbier et Daubrée ». En 1832 la maison « Barbier et Daubrée » se lance dans la fabrication de machines agricoles et de matériel pour l’industrie sucrière. Sur la suggestion de l’épouse d’E. Daubrée, l’entreprise se diversifie dans la production de petites pièces en caoutchouc (balles, joints, billes, tuyaux). Sous le second Empire, cette société connait son apogée (400 salariés vers 1860). Sa production est d’abord orientée vers les machines-outils, le matériel agricole, notamment les pompes d’irrigation. La société participe également de l’étonnante spécialisation caoutchoutière de Clermont-Ferrand. Après le décès des fondateurs en 1863 et 1864, les établissements Barbier-Daubrée périclitent.
Les repreneurs laissent progressivement le champ libre à la concurrence locale, qui diversifie et exporte ses productions. André Michelin, petit fils d’Aristide Barbier, entreprend le sauvetage de l’entreprise familiale à partir de 1886. Edouard Michelin, frère d’André, arrive de Paris en 1889 et devient l’unique gérant de la société. Une nouvelle raison sociale « Michelin Cie », remplace l’ancienne appellation.

Les frères Michelin

II – Un siècle d’innovations
La prise de risque, l’esprit pionnier amènent les frères Michelin à des innovations décisives comme le pneu vélo démontable et le pneu voiture. Ces innovations assurent de forts profits à l’entreprise à la Belle époque, et lui permettent d’investir pour se développer. Prés de 50 ans après l’invention du pneumatique par l’Ecossais Thompson, les frères Michelin multiplient les innovations dans le domaine du pneumatique et contribuent pleinement à l’essor des cycles, puis de l’automobile.
Les frères Michelin ont l’idée d’un bonhomme constitue » de pneus pour faire la

en relation

  • L'automobile
    15341 mots | 62 pages
  • Feuilletage
    8269 mots | 34 pages
  • Rien
    78299 mots | 314 pages
  • Légitimité conseil constit
    20601 mots | 83 pages
  • Uytuytuyt
    102340 mots | 410 pages
  • Meteo bia
    21331 mots | 86 pages
  • Patate
    18869 mots | 76 pages
  • Le tourisme culturel
    231730 mots | 927 pages
  • Programme3
    150435 mots | 602 pages
  • La joie de vivre
    53777 mots | 216 pages