Histoire

1133 mots 5 pages
Jean Bodin
Un des plus grands juristes du 16e siècle. En 1566, il publie son premier ouvrage « Le Methodus » produit d’une vaste réflexion. Il se pose plusieurs questions dont : Qui sont les magistrats ? De qui détiennent-ils les pouvoirs et possèdent-ils une partie du pouvoir ? Il essaie de localiser qui a le pouvoir de faire quoi.
1576, parution des « Six livres de la République ». Il est le premier à définir ce qu’est la souveraineté et où elle doit être localisée.
L’exposé de l’impérium dans son œuvre est très important. C’est la dernière étape avant Hobbes. Il va défendre l’idée que l’impérium est indivisible et absolue. Avec lui s’affirme l’idée que la concentration du pouvoir est utile pour qu’un Etat puisse fonctionner et ceci dans un minimum de main. Condition existentielle pour la survie d’un Etat Contraire des Monarchomaques. Pourtant il y a une idée de souveraineté populaire, mais ils la déplacent juste des mains du Prince. Mais, ils n’ont jamais défendu une idée de la souveraineté populaire. Ils défendent juste la religion réformée. Leurs intentions sont religieuses et non politiques.
Bodin emploie le terme de démocratie dans un sens différent de celui qu’on connait. Jusqu’en 1832-1835 (Tocqueville). La démocratie = réalité politique Référence : Athènes, démocratie athénienne.
Il ne va pas toujours avoir une vision concentrée du pouvoir. Elle va se durcir avec ses 2 ouvrages. Lorsqu’il entreprend d’écrire son premier ouvrage il se demande : -Est-ce que les magistrats reçoivent le pouvoir qui leur a été délégué ou possèdent-ils simplement le pouvoir (c’est-à-dire partagé entre le roi et eux) ? Réponse : La tradition juridique médiévale (14e-15e) défend que les magistrats de la couronne détiennent une partie de la souveraineté. -L’école des humanistes défend que la souveraineté peut être déléguée mais doit toujours être possédée par une seule entité et jamais divisée.
Bodin va faire un compromis. Pour certains domaines de compétences,

en relation

  • Histoire histoire
    2398 mots | 10 pages
  • Histoire
    912 mots | 4 pages
  • Notre histoire
    310 mots | 2 pages
  • Histoire
    4105 mots | 17 pages
  • Histoire
    679 mots | 3 pages
  • Histoire
    1805 mots | 8 pages
  • Histoire
    981 mots | 4 pages
  • Histoire
    557 mots | 3 pages
  • Histoire
    1877 mots | 8 pages
  • Histoire
    879 mots | 4 pages