Histoire

3141 mots 13 pages
FEUILLETON LUI ET MOI - CHRONOLOGIE - Du départ de Idrissa Seck de la Primature au non-lieu total |[pic] |[pic] |[pic] | |
|06-05-2009 |
|Séquences d’un «meurtre politique» avorté |
|Du départ de Idrissa Seck de la station primatorale, le 21 avril 2004 par le décret n°2004-560, à la décision, jeudi dernier de la |
|Commission d’instruction de la Haute Cour de Justice de décerner le non-lieu total dans l’affaire des Chantiers de Thiès, que d’actes et|
|d’images refluent aujourd’hui dans les mémoires ayant suivi ce long feuilleton politico-judiciaire qui a fini en eau de boudin ! Sans |
|prétendre à l’exhaustivité, nous revenons ici sur la chronologie d’une affaire politique soldée politiquement, avec ses clartés, mais |
|aussi ses zones d’ombre. |
|Par Soro DIOP |
|Le 21 avril 2004 : épilogue d’une longue dualité au sommet de l’Etat, sur fond d’un pourrissement des relations entre le Président Wade |
|et son Premier ministre Idrissa Seck qui quitte finalement la Primature à la faveur du décret n°2004-560. Les deux hommes et leur cercle|
|de feu respectif s’observent alors comme des fauves guettant la moindre erreur dans l’autre camp. Avec le recul, on peut mieux examiner |
|aujourd’hui comment s’est mise en place une stratégie pour solder la dualité au sommet à l’autel. Ousmane Ngom, alors conseiller du |
|président de la République, envoie le signal, cinq jours après la défenestration de Idrissa Seck. Ce qui sera par la suite l’affaire des|
|chantiers de Thiès suinte à travers les accusations

en relation

  • Histoire histoire
    2398 mots | 10 pages
  • Histoire
    912 mots | 4 pages
  • Notre histoire
    310 mots | 2 pages
  • Histoire
    4105 mots | 17 pages
  • Histoire
    679 mots | 3 pages
  • Histoire
    1805 mots | 8 pages
  • Histoire
    981 mots | 4 pages
  • Histoire
    557 mots | 3 pages
  • Histoire
    1877 mots | 8 pages
  • Histoire
    879 mots | 4 pages