Histoire

Pages: 8 (1934 mots) Publié le: 14 janvier 2014
1. Une situation matérielle difficile


La situation matérielle de l’homme de lettres n’est pas plus brillante qu’au siècle précédent : les éditeurs continuent à payer fort peu les écrivains. II faut attendre 1777 pour voir la propriété littéraire reconnue, sous l’impulsion de BEAUMARCHAIS, et les contrefaçons se multiplient, au détriment de l’auteur et de l’éditeur. Les tirages demeurentrestreints : le nombre des souscripteurs de l’Encyclopédie (4300) paraît infime à côté du nombre d’acheteurs de l’Encyclopaedia Universalis en vingt volumes (près de 700 000). L’Histoire naturelle de Buffon et Le Siècle de Louis XIV, deux grands succès de librairie, ne sont tirés qu’à 3 000 exemplaires.
EncyclopedieDiderot


Dans ces conditions beaucoup d’écrivains sont des amateurs bénéficiantd’une imposante fortune, comme le fermier général HELVÉTIUS, le baron D’HOLBACH — rentier à vingt-sept ans et qui se fait le mécène des philosophes — ou MIRABEAU. Les très nombreuses éditions successives de De l’Esprit des lois n’enrichissent pas MONTESQUIEU, mais lui permettent de vendre en Angleterre… le vin de Bordeaux produit par sa propriété de La Brède. Et si VOLTAIRE développe considérablementsa fortune, c’est en réussissant des spéculations commerciales, des investissements industriels et des placements financiers (voir ici) : pour intéresser ses éditeurs, qui courent des risques graves, il est souvent amené à leur offrir gracieusement ses ouvrages.


S’il est pauvre, l’écrivain ne peut vivre de sa plume. JEAN-JACQUES ROUSSEAU gagne un peu d’argent avec son Devin de village et sonDictionnaire de musique, avec La Nouvelle Héloïse ou l’Émile. Mais comme il refuse places et pensions, il doit souvent assurer sa subsistance en copiant de la musique. L’Encyclopédie garantit à DIDEROT un minimum vital par le biais d’un salaire mensuel. Il n’atteindra une certaine aisance que grâce à Catherine II de Russie qui achète en 1765 la bibliothèque du philosophe, tout en lui en laissantla jouissance jusqu’à sa mort ce qui d’ailleurs le place dans la situation un peu gênante d’un obligé envers son mécène. Son principal collaborateur dans la rédaction de l’Encyclopédie, le chevalier de JAUCOURT, doit payer lui-même son secrétaire, ce qui le contraint à vendre sa maison… au libraire Le Breton. C’est dire à quel point les écrivains sont exploités par leurs éditeurs. Diderot le confieà Voltaire à propos du contrat qu’il vient de signer pour l’Encyclopédie avec les libraires associés : « Mon arrangement avec les llbraires est à peine conclu. Nous avons fait ensemble un beau traité, comme celui du diable et du paysan de La Fontaine. Les feuilles sont pour moi le grain est pour eux ».

images-1
Seul « homme de lettres » au sens professionnel de cette appellation, MARMONTEL,collaborateur de l’Encyclopédie, éditeur du Mercure de France, historiographe de France, secrétaire perpétuel de l’Académie française, réussit à faire de la littérature un métier. Peu connu de nos jours malgré la réhabilitation récente de ses Éléments de littérature et de ses Mémoires, il connaît de son vivant une réputation éclatante : lu partout, traduit, imité et admiré, c’est le premierécrivain d’origine très modeste qui accède à l’aisance matérielle et à la réussite sociale.


2. La consécration sociale

« Voltaire ou la royauté de l’esprit », ce titre d’une biographie souligne la place que s’approprie l’écrivain dans la société de l’époque. Admis simplement dans le monde au siècle précédent, il donne maintenant le ton dans les salons et dans les cours. Si, malgré l’influence deMadame de Pompadour, Louis XV commet l’erreur historique de repousser Voltaire, Frédéric II de Prusse insiste durant de longues années pour que le philosophe français consente à accepter son invitation. D’Alembert refuse la présidence de l’Académie de Berlin, puis la charge d’instruire le prince héritier de Russie. Diderot cède en 1773 aux appels de Catherine II : pendant quatre mois et tous...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Histoire
  • histoire
  • Histoire
  • histoire
  • histoire
  • histoire
  • Histoire
  • Histoire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !