Histoire

Pages: 39 (9660 mots) Publié le: 4 janvier 2015
5/2012-13

Utopie, égalité et liberté : l’impossible idéal
Jean-Marie Huriot | Lise Bourdeau-Lepage
Résumé
L’objet de cet article est de tirer les conséquences logiques mais imprévues, en termes de justice sociale, de
l’ensemble des présupposés des constructions utopiques. Dans les conditions généralement en vigueur dans les
utopies urbaines qui revendiquent une certaine justice socialecombinant diversement égalité, équité et liberté,
l’égalité est susceptible d’entraver la liberté, voire de créer des inégalités, et la liberté peut s’accommoder
d’inégalités voire de privations de liberté. Ainsi, l’illusoire perfection de l’Utopie est dénoncée. L’analyse des
mécanismes et des conditions de fonctionnement des utopies urbaines qui apparaissent de manière récurrente
surtout depuisla Renaissance, permet de montrer de quelle manière les auteurs pensent assurer la possibilité des
utopies urbaines, et ce qui est implicitement nécessaire pour cela. La critique de l’utopie libérale qui domine
actuellement une large partie du monde permet à la fois d’illustrer et de prolonger les constats précédents, en
particulier dans leur dimension urbaine. La solution est-elle dans lerenoncement à l’utopie ?

Mots-clefs : égalité, justice sociale, libéralisme, liberté, utopie urbaine.

Introduction
La plupart des très nombreuses et très disparates utopies urbaines imaginées depuis
l’antiquité revendiquent une certaine justice sociale combinant diversement égalité, équité et
liberté. Cependant les moyens inventés pour y parvenir établissent des règles du jeu plus ou
moinscontraignantes, détaillées parfois jusqu’à l’absurde, au sujet du cadre urbain et des
comportements des individus. Ces règles du jeu sont supposées suffisantes pour réaliser
l’idéal utopique. Mais elles reposent en fait sur des axiomes implicites concernant les
caractéristiques des individus et leur adhésion aux règles et modes de vie proposés. Ainsi,
derrière le masque de l’idéal utopique, sedissimule en fait l’injustice sociale. En démontant la
logique utopique pour en faire apparaître les faiblesses, nous voulons montrer qu’en général
la perfection supposée est impossible. Dans l’imaginaire abstrait aussi bien que dans les

réalisations concrètes, les inévitables axiomes implicites de la rhétorique utopique font
qu’aucune utopie n’est en mesure de réaliser une idéale justicesociale, c’est-à-dire une
parfaite liberté et une parfaite égalité et/ou équité. L’imperfection des utopies en termes de
justice sociale est sans doute à rattacher à leur manque de pensée philosophique (Paquot,
1996), mais aussi à l’absence d’une véritable pensée psychologique, sociale, économique et
au défaut d’une réflexion sérieuse sur la justice, l’égalité et la liberté.

Nous laisseronsde côté les imperfections explicitement acceptées, voulue ou planifiées de
certaines utopies, notamment de celles qui justifient l’inégalité de traitement des individus, à
partir de critères tels que la compétence ou le mérite. Chez Fourier (1829, 1953) et son
disciple Considérant (1848), les inégalités sociales, de salaire et de logement sont
programmées. Six classes sociales sont reconnues,correspondant à six catégories de
logement. Malgré le refus de la ségrégation au profit d’une certaine mixité du phalanstère,
les logements somptueux et les logements plus modestes ne sont pas répartis au hasard. Il
est encore plus étonnant que More, malgré sa conception égalitaire, fasse allusion dans son
Utopie à une classe d’esclaves chargés des basses besognes.
Notre démarche consisteplutôt à tirer les conséquences logiques mais imprévues, en termes
de justice sociale, de l’ensemble des présupposés des constructions utopiques. Le résultat est
que, dans les conditions généralement en vigueur dans les utopies, l’égalité est susceptible

d’entraver la liberté, voire de créer des inégalités, et la liberté peut s’accommoder
d’inégalités voire de privations de liberté.
1...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Histoire
  • histoire
  • Histoire
  • histoire
  • histoire
  • histoire
  • Histoire
  • Histoire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !