Histoirs

Pages: 5 (1190 mots) Publié le: 18 février 2012
Dans sont livre le dernier jour d’un condamné chapitre XIX, rédiger en 1829, Victor Hugo (1802-1885) fervent détracteur de la peine de mort, il engage une réflexion social en illustrant l’image des derniers jours d’un condamné à morts, il retrace sont passé, ses bon souvenirs et ses souffrances, nous fusent voyager dans ses pensées et ses meilleurs moments de joies, et nous conduisent à partagerses souffrances, L’œuvre se présente comme un témoignage brut, à la fois sur l’angoisse du condamné à mort et ses dernières pensées, les souffrances quotidiennes morales et physiques qu’il subit et sur les conditions de vie des prisonniers. Il exprime ses sentiments sur sa vie antérieure et ses états d’âme. Nous allons donc nous demander comment l'auteur arrive à nous retranscrire l'état d'espritdu condamné après l'annonce de son exécution. Pour cela nous étudierons dans un premier temps l’omni présence de la condamnation a mort, nous analyserons ensuite l’espoir et le désespoir du condamné.

Victor Hugo à travers un long monologue entrecoupé de réflexions angoissées et de souvenirs l’autre vie, la "vie d’avant" d’un condamné a mort, fait vivre à ses lecteurs les souffrances et lesjoies les moments passé dans unes cellules minutes par minute heurs par heurs, il emplois une stratégie visant à captiver l’attention du lecteur dés le début de l’extrait par la phrase exclamative « condamné à mort ! », il emplois ensuite des énumérations temporelles, qui visent à faire à mètre le lecteurs dans la peau du condamné « voila Cinque semaine » «  chaque jours chaque heurs chaqueminutes », il appui cela par des répétitions et des gradations « toujours seul avec elle », « toujours glacé d sa présence » ,« toujours courbé sous sont poids ».
L’auteur se sert du temps pour nous faire voyager dans les pensée du lecteur, notamment le passé « autre fois, car il me semble qu’Ilya plutôt des années que des semaines », en retracent le passé joyeux du condamné, a travers l’Analépse,le lecteur en même temps que le condamné gardes un lueurs d’espoirs et s’accroche au file de la vie à travers la liberté de la pensée « mon esprit jeune et riche étais plein de fantaisies », l’autre nous fait donc comprendre que même si le condamné étais emprisonner dans une cellule sont esprit lui ne l’étais pas «  je pouvais penser à se que je voulais , j’étais libre ».
A travers le passé etle présent une opposition temporelle permet de structurer le texte « autrefois » « maintenant », et à travers les jeux temporels, et les énumérations « chaque jours, chaque heurs, chaque minutes », l’auteur nous emmène dans une course effréné à travers le temps, on se rend compte de l’épanouissement de l’esprit du condamné «  plein de fantaisie ; riche », le condamné nous fait comprendrel’importance de la vie et de ses biens oubliées par beaucoup de gens «  cette rude et mince étoffe de la vie » , même si l’homme est condamné a mourir, sa pensée restera toujours libre, Victor Hugo fait savoir à travers cela que les hommes peuvent subir n’importe quel châtiment, que rien ne pourra arrêter sa pensée.
Dans un voyage dans le temps très captivant, l’auteur nous fait découvrir le passé joyeuxdu condamné, il nous fait partager avec celui-ci une joie intense, « il s’amusait à me les dérouler les unes après les autres », il nous met dans une ambiance d’amusement et de fantaisie et de plaisir dont on’ a l’impression qui ne va jamais se terminer « sans ordre et sans fin », il nous fait oublier ses souffrances et nous emmène à travers un compte de fait « c’étaient des jeunes filles, desplendides chapes d’évêques, des batailles gagnée, des théâtres pleins de bruits et de lumières », il nous donnent l’impression que cela ne va jamais se terminer « et puis encor des jeunes filles », le plaisir dure toujours «  c’étais toujours faite dans mon imagination », mais malheureusement le lecteurs s’aperçois très vite que se n’st que de l’imagination et revient à la réalité de la prison « ...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Histoir
  • Histoie
  • Histoir
  • Histoir
  • Histoir
  • Histoie
  • Histoir
  • Histoir

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !