; Hkhg

Pages: 7 (1507 mots) Publié le: 22 mai 2013
Ulysse d'Homère
Grande légende qui remonte aux confins de trois mille ans d’histoire, toujours souvenue et utile à la mémoire collective. Ulysse, est-il héros plus connu et peut-être aussi incompris? Ne paraît-il pas victime de son insouciance, de son goût du plaisir immédiat? Comment perdre sa route pendant 10 ans, en mer Méditerranée, quand femme et enfant attendent? Quand les sujets ontbesoin de leur roi?
Rappel:
Environ 1250 ans avant notre ère, dès la fin de la guerre de Troie dont le siège avait duré 10 ans, Ulysse fit voile vers Ismarus, dans l’ancienne Thrace, (Maronais, Turquie), pour un autre combat et mais cette fois une cinglante défaite; il fallait donc revenir directement chez soi, avec un équipage affaibli et démoralisé. Mais l’aventure ne faisait que commencer. 
Notrehéros dut combattre le cyclope à l’œil unique, après avoir survécu de justesse à la furie des flots. Il perd ensuite une grande partie de l’équipage, nourri aux plantes hallucinogènes, en côte d’Afrique. Il visite les antres de l’enfer, il évite les récifs de Charybbe et Scylla, avec la plus grande peine. Il ne peut interdire aux marins affamés de se nourrir de bovins sacrés, troupeau du dieu duSoleil, qui soulèvera la vengeance d’Hélios, dans une nouvelle tempête. Seul survivant du naufrage, Ulysse échoue sur les rives de Calypso, où la reine le retient prisonnier de ses charmes, pendant 9 ans. Quoique qu’il n’oublie jamais la patiente Pénélope et le fils Télémaque, après ce temps d’errance. Finalement de retour au foyer, par la grâce des dieux, il disperse les prétendants de la reine,et les envoie dans l’autre monde, en proie à la plus grande jalousie. Ulysse redevient le roi d’Ithaque, et en quelque sorte le symbole du courage et de la continuité. 

Des témoins d'aujourd'hui:
Des navigateurs américains, Hal et Margaret Roth, ont bien voulu savoir. À l’été 1995, à bord de leur voilier Whisper 35, ils feront le voyage d’Ulysse, avec les repaires qu’Homère nous laissa dans lepoème épique de l’Odyssée (1), dans des conditions cependant plus confortables. Le voilier moderne avance au près serré, s'il le faut, avec une angulaire maximale de 30-35 degrés face au vent, bien stabilisé par le lest plombé de la quille. Autrefois, le bateau plat, non-ponté, labourait l'eau en pas de crabe, dérivant autant qu'il avançait au vent de face. Plus à l'aise au vent arrière, avec sesvoiles carrées et son bas haubanage de corde, il devait souvent attendre le vent propice à son trajet ou bien forcer à la rame. La Méditerranée reste connue pour ses vents violents, en hiver surtout, où s'affrontent les vents chauds de l'Afrique et les brises nordiques.

La navigation probable:
De Troie, il aurait fallu normalement 3 semaines, via le Cap Malée, au sud du Péloponnèse, pouraccomplir un trajet d’environ 564 milles nautiques* sans détours majeurs, mais plutôt de 665 milles avec les bordées et déviations nécessaires, à la vitesse d’époque de 3 nœuds**, et 10 heures de navigation journalière, sur les petits voiliers du temps. Chaque soir, il fallait une baie très abritée, où l’on amenait l’embarcation à bras d'homme, après des heures passées au soleil brûlant, car lemouillage à l'ancre ne se faisait pas, faute d'ancres efficaces. L’été, le fort vent nordique, le meltemi, dominait. 
Il fallait naviguer à vue, d’une île à l’autre, sans compas, ni horloge, où seulement comptaient l’orientation du vent et des vagues, la position du soleil et parfois des étoiles, si la nuit surprenait la flotte au large. Ulysse et son équipage devaient désirer, dans ces conditions,prendre le plus court chemin. 
Il dut trouver, assez facilement, l’île de Samothraki, à 21 milles au plein sud, pour refaire provisions, et prendre un repos largement mérité. Vint ensuite l’île de Limnos, 51 miles sud-est, se pointant en droite ligne à l’horizon. Mais la flotte devait subir, à découvert des côtes, une énorme tempête qui dispersa la flotte qui se rassembla sans doute à l’île de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !