Hobbes Exposé

2773 mots 12 pages
Exposé : Hobbes

La montée des affrontements humains dans le cadre de la guerre civile Syrienne est en train de métamorphoser le pays en état Hobbesien. En effet les résultats de ce conflit ont dirigé l’Etat dans une guerre de tous contre tous; cette guerre perpétuelle qui caractérise l’état de nature selon Hobbes. La théorie politique de Hobbes se concentre sur les désordres et les guerres civiles observées à son époque et provoquées par les passions humaines indisciplinées.

ऀThomas Hobbes (1588-1679) est un philosophe politique anglais, considéré comme l’un des auteurs les plus importants de la science politique moderne. Hobbes s’autoproclame inventeur de la science politique. Il rejette les théories politiques antérieures jugées mauvaises, et affirme que l’Etat n’existait pas avant lui et correspondait seulement à des organisations humaines imparfaites.

Hobbes est originaire de Westport dans le sud de l’Angleterre. Il étudie à l’université d’Oxford dans laquelle il acquiert une culture humaniste et encyclopédique, avant de devenir l’associé de William Cavendish membre de la chambre basse du Parlement Anglais (House of Commons of England). Ses voyages en Europe et notamment en France et en Italie lui font rencontrer les grands esprits de son époque comme Mersenne, Galilée ou encore Gassendi.

Profondément marqué par son époque, siècle tragique aux nombreux conflits, tant au Royaume-Uni qu’au niveau européen avec la guerre de 30 ans (1618-1648). Il est témoin de troubles religieux et politiques, dont les guerres civiles qui opposent les parlementaires aux monarchistes anglais, qui conduiront à la décapitation de Charles 1er en 1649. Ses convictions pour l’autorité publique, interprétées par ses contemporain comme un soutien à la monarchie, le poussent à s’exiler en France dès 1940 où il séjournera jusqu’au rétablissement de Charles II sur le trône d’Angleterre.

ऀHobbes est l’auteur de nombreux ouvrages références philosophiques mais ses textes les plus

en relation

  • Introduction historique au droit - L1 - Semestre 1
    38080 mots | 153 pages